Maski s’ramasse : engouement record partout dans la MRC

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Maski s’ramasse : engouement record partout dans la MRC
(Photo : courtoisie)

Les citoyens, les organismes communautaires et les municipalités ont répondu à l’appel du Comité citoyen carboneutre de la MRC de Maskinongé et se sont mobilisés pour collecter les déchets sauvages accumulés durant l’hiver.

Tenue dans le cadre du Jour de la Terre, l’activité Maski s’ramasse s’est déroulée du 22 au 25 avril. Dans 13 municipalités, tous ont mis la main à la pâte pour nettoyer les villages, les parcs, les bords de routes et de rivières.

Née à Saint-Étienne-des-Grès il y a plusieurs années, cette initiative citoyenne et rassembleuse est maintenant déployée à l’échelle de la MRC. «Nous avons d’abord approché nos municipalités respectives, explique Geneviève Rajotte Sauriol, membre du comité et résidente de Saint-Élie-de-Caxton. Voyant qu’elles embarquaient avec enthousiasme, on a cogné aux autres portes.»

Geneviève Richard, résidente de Saint-Sévère et aussi membre du Comité citoyen carboneutre de la MRC de Maskinongé, affirme avoir été surprise de la réponse de la MRC. «Finalement, les responsables des loisirs des différentes municipalités, le CIUSSS et Maski – Ma MRC active, via les écoles et les CPE, se sont tous joints au mouvement. Le succès de Maski s’ramasse nous donne envie de répéter la formule avec une autre thématique que les déchets!»

S’il est difficile de calculer le nombre de personnes qui ont participé à l’évènement, le comité relève qu’une impressionnant quantité de déchets a été retirée de la nature, à en juger par les nombreuses photos recueillies. Sans surprise, beaucoup de masques jetables, d’emballages et d’objets à usage unique font partie du lot. On le sait, ces déchets sont de véritables fléaux pour les cours d’eau, les poissons, les oiseaux et les mammifères.

Pour Amélie St-Yves, membre du comité et résidente de Saint-Ursule, il reste un travail de sensibilisation à faire. «Autant il faut changer nos habitudes de consommation pour réduire nos déchets, autant il faut mieux gérer nos matières résiduelles pour qu’elles ne se retrouvent pas dans l’environnement. Les familles participantes ont dû le constater!»

Rappelons que le comité citoyen carboneutre est issu du projet En route vers la carboneutralité de la MRC de Maskinongé porté par la SADC de la MRC de Maskinongé. Il regroupe des citoyen(ne)s qui désirent réduire l’empreinte carbone de la MRC grâce à des initiatives collectives.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires