L’opération SharQc ne fait qu’une bouchée des Hells

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé

Une vaste opération des Escouades régionales mixtes s’est déroulée mercredi en Mauricie et au Centre-du-Québec dans 16 lieux reliés au chapitre des Hells Angels de Trois-Rivières, dont certaines résidences et le local principal situé sur la rue Saint-Jean.

38 personnes étaient visées pendant cette opération SharQc. Les individus arrêtés ont dû répondre à diverses accusations, dont complot général de meurtre, meurtre, trafic de drogues et gangstérisme. Ils ont comparu par le biais de vidéoconférence dans après-midi. Les accusations ont été portées dans le district de Montréal.

Une ordonnance de blocage a été émise pour le «bunker» de la rue Saint-Jean. D’ailleurs, Revenu Québec a annoncé qu’il a procédé à des saisies de biens appartenant à Louis Brochu, un membre en règle de ce club de motards du chapitre de Sherbrooke, et à Marcellin Morin, un membre en règle du chapitre de Trois-Rivières. Les créances établies à leur égard concernent la Loi sur les impôts ainsi que la Loi sur la taxe de vente du Québec et elles totalisent plus de 226 000 $.

Le fisc québécois a également procédé à l’enregistrement d’hypothèques légales sur des immeubles lui appartenant qui sont situés au 65, rue Isabelle, à Trois-Rivières et à l’ancien local de l’ex-club de motards Les Blatnois au 2580, 15e Rue, à Grand-Mère.

Plusieurs villes de la région ont été touchées par l’opération SharQc dont les villes de Trois-Rivières, Saint-Jean-des-Piles, Grand-mère, le Lac-à-la-Tortue, Nicolet, La Tuque et Mont-Carmel. À La Tuque, Éric Larouche, un homme de 37 ans et ayant sa résidence sur l’avenue Du Côteau, a été arrêté. Il a comparu à Laval via le système de télé-conférence et devra faire face à des accusations de gangstérisme, complot pour trafic de stupéfiants, trafic de stupéfiants et possession de stupéfiants.

Par ailleurs, un individu membre du chapitre des Hells Angel de Trois-Rivières a été arrêté en République dominicaine. Il s’agit de Steve Rainville, 35 ans.

Cette enquête fait suite à l’opération Printemps 2001 et vise des infractions ayant été commises de 1992 à 2009 dont 22 meurtres à la grandeur du Québec. Aucun de ceux-ci n’a été commis en Mauricie, mais des Hells du chapitre de Trois-Rivières y sont reliés.

Cette opération n’a rien à voir avec les perquisitions et enquêtes qui ont eu lieu dans les dernières semaines.

Faits saillants au Québec

•156 personnes étaient visées par le mandat d’arrestation •113 arrestations ont eu lieu le 15 avril au Québec et au Nouveau-Brunswick •4 arrestations ont eu lieu le 15 avril en France et en République dominicaine •11 personnes étaient déjà détenues •128 personnes sont présentement détenues, dont 102 membres et 26 relations •28 personnes sont toujours recherchées

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires