L’importance d’une flèche de signalisation lors de travaux

L’importance d’une flèche de signalisation lors de travaux
Travaux (Photo : (Photo archives))

YAMACHICHE.  La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a rendu public son rapport concernant un accident de travail survenu sur la route Sainte-Anne Est à Yamachiche le 7 octobre 2021. L’entreprise Pavage Roy aurait dû munir sa camionnette d’une flèche de signalisation.

Au moment de l’accident, le travailleur se trouvait avec deux de ses collègues sur la route Sainte-Anne Est. Les travailleurs s’affairaient à retirer des dispositifs de signalisation utilisés pour un chantier routier. Pour ce faire, ils utilisaient une camionnette (sans flèche de signalisation) attelée d’une remorque. Le conducteur immobilisait le véhicule en aval du dispositif qui devait être récupéré, les deux travailleurs descendaient, le récupéraient et le rangeaient dans la remorque qui entravait la voie de circulation en direction ouest. Après avoir récupéré un panneau, un des deux travailleurs a pris place à l’extérieur du véhicule, un pied sur la remorque et l’autre sur le parechoc arrière de la camionnette. Alors que le conducteur de la camionnette s’apprêtait à repartir vers le prochain dispositif, un automobiliste circulant dans la même direction a heurté l’arrière gauche de la remorque. Le travailleur qui se trouvait à l’extérieur a été projeté et a subi des blessures. Les secours ont été appelés sur les lieux, et le travailleur de même que les occupants de l’automobile ont été transportés à un centre hospitalier.

L’enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l’accident. 

La remorque sur laquelle se tenait un travailleur a été heurtée par le véhicule d’un automobiliste alors qu’elle se trouvait dans sa trajectoire, dans la voie de circulation de la route Sainte-Anne Est.  

La planification des travaux d’enlèvement des dispositifs de signalisation était déficiente et exposait le travailleur à un danger de heurt.

À la suite de l’accident, la CNESST a exigé à l’employeur qu’il fournisse une procédure de travail sécuritaire concernant les travaux d’installation et d’enlèvement de la signalisation effectués sur le chemin public. L’employeur s’est conformé à cette exigence.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires