Le président Yvon Picotte, plus que satisfait de la 30e édition

Photo de _L'Écho de Maskinongé
Par _L'Écho de Maskinongé
Le président Yvon Picotte, plus que satisfait de la 30e édition
M. Yvon Picotte

Le président de la 30e édition du Festival de la galette de sarrasin de Louiseville, Yvon Picotte, est plus que satisfait des résultats du festival qui a pris fin le 12 octobre dernier.

M. Picotte souligne entre autres la réussite du défilé à cachet historique qui a attiré une foule record cette année avec 15 unités de plus que l’an passé. «C’est sans aucun doute que la parade a attiré au-delà de 120 000 personnes, d’après les quelques calculs que nous avons faits. Plus de 150 unités ont participé au défilé dont le corps de tambours et clairons, Les Diplomates de Québec, qui en a mis plein la vue et les oreilles aux festivaliers. Ce fut une attraction particulière cette année», mentionne le président. «Dans l’ensemble, avec l’épreuve que nous avons eux par rapport à Place Canadel, je peux dire que le festival s’est très bien déroulé. Les spectacles ont tous bien fonctionné, il y a eu du monde au défilé, et ce, au-delà de nos espérances. La température a été de notre côté pour le deuxième week-end. Nos activités ont toutes été aussi bonnes qu’à l’habitude», ajoute M. Picotte.

Le président souligne aussi la popularité de l’Avenue du Terroir qui a été réalisé en collaboration avec la Fédération des producteurs de porcs de la Mauricie, l’UPA, la Confrérie des Sarrasins de Louiseville, la Ville de Louiseville, la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé et la direction du festival. Aussi, le déjeuner qui a été servi gratuitement à quelque 2000 personnes a été bien apprécié de tous.

De plus, un nombre record a aussi été établi quant au nombre de motorisés qui ont visité Louiseville. On parle de plus de 700 roulottes et motorisés qui ont rempli les terrains vacants de la municipalité.

Pour Yvon Picotte, cette 30e édition est une des bonnes années du festival tant au niveau financier qu’au niveau de la participation. Et pour la 31e édition? Présidera-t-il le festival? «Je cherche de la relève pour la 31e édition. Cependant, l’exécutif reste toujours là et il va y avoir une continuité qui va s’exercer, ça c’est certain. Il ne faut pas s’inquiéter, il va y avoir une 31e édition. Le Festival de la galette a de plus en plus les pieds solides. Ma décision n’est pas encore prise à savoir qu’est-ce que je vais faire pour l’an prochain. Je dois y réfléchir», conclut le président.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires