Le décès de Mathieu Lemaire aurait pu être évité

Par superadmin

La CSST a conclu que la méthode de démantèlement du dépoussiéreur et une gestion déficiente de la sécurité étaient à l’origine de l’accident qui a coûté la vie à Mathieu Lemaire, alors qu’il travaillait pour l’entreprise Law-Marot-Milpro inc. à Yamachiche, le 18 mai dernier. Le rapport a été rendu public le mercredi 9 novembre 2011.

Le jour de l’accident, M. Lemaire et trois autres collègues effectuaient des travaux de démantèlement d’un dépoussiéreur sur un chantier situé dans la meunerie Nutreco Canada inc. à Yamachiche. M. Lemaire est monté dans une échelle pour accéder au dessus du dépoussiéreur situé à 5,8 m du sol. Il s’affairait à y installer le matériel de levage nécessaire au démantèlement.

Quelques minutes plus tard, M. Lemaire a perdu l’équilibre et a tenté en vain de s’agripper. Sa chute s‘est terminé 5,8 mètres plus bas, lorsque sa tête a heurté le sol.

Ses collègues lui ont prodigué les premiers soins puis il a été transporté dans un centre hospitalier où il a succombé à ses blessures.

«La CSST rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête afin de sensibiliser le milieu de la construction à l’importance d’une saine gestion de la santé et de la sécurité du travail lors des travaux en hauteur», faisait savoir la Comission par voie de communiqué.

Rappelons que 16 travailleurs de la construction ont perdu la vie sur les chantiers du Québec en 2010.

Rejoignez votre communauté sur Facebook

source de la photo: photolibre

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires