Le Bon coup de mai remis au Restaurant S-Kim-O

Le Bon coup de mai remis au Restaurant S-Kim-O
Sur la photo, nous retrouvons Yvon Deshaies, maire de Louiseville, Antoine Carpentier, copropriétaire, Ghislaine Ricard, Gilles Trudel, Johanne Trudel et Alexandre Carpentier, copropriétaire. (Photo : courtoisie)

DISTINCTION. À l’occasion de leur dernière assemblée, les mairesses et maires de la MRC de Maskinongé ont décerné le Bon coup du mois de mai 2022 au Restaurant S-Kim-O de Louiseville pour le transfert de l’entreprise à sa troisième génération.

À la fois connu comme étant un casse-croûte et un bar laitier, le Restaurant S-Kim-O a été fondé en 1958 par Jean-Paul Masse. L’acquisition du commerce par Gilles Trudel s’est ensuite concrétisée en 1966. Pendant de nombreuses années, le nouveau propriétaire a travaillé d’arrache-pied afin de bâtir sa réputation basée sur la propreté des installations, la qualité des aliments et le service. En 1994, sa fille Johanne Trudel a pris la relève avec son mari Hugues Carpentier. Le couple a déployé des efforts considérables afin de développer et maintenir la notoriété de ce restaurant avec l’aide de leurs deux fils.

À la suite du décès de leur père en 2020, Alexandre et Antoine ont choisi de s’impliquer davantage dans la gestion du restaurant afin de donner un répit à leur mère. L’idée d’assurer la poursuite des activités et de devenir propriétaires a fait son chemin, si bien qu’au printemps 2022, ils ont fait l’acquisition du restaurant et représentent la troisième génération à la tête de l’entreprise.

« Malgré les défis, toute l’équipe travaille fort pour que l’expérience des clients soit agréable, mentionne Alexandre Carpentier, copropriétaire.. Nous sommes privilégiés d’avoir des clients aussi fidèles après toutes ces années. Nous remercions la population pour leur soutien et la MRC pour cette reconnaissance. »

Les jeunes propriétaires peuvent toujours compter sur l’appui de leur mère Johanne, sur une équipe professionnelle et dévouée, de même que sur la conjointe d’Alexandre, Annie Robinson, à l’emploi du restaurant depuis plus de 10 ans.

« Je tiens à saluer le courage et la détermination dont les nouveaux propriétaires font preuve. Au fil des années, ce restaurant s’est effectivement taillé une belle réputation et il occupe une place de choix dans le coeur de bien des gens de notre territoire », souligne Jean-Yves St-Arnaud, préfet de la MRC de Maskinongé.

Ce populaire restaurant est, encore aujourd’hui, l’endroit de prédilection de bien des citoyens de la région dont l’envie est de déguster une bonne poutine ou un cornet de crème glacée.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires