La MRC de Maskinongé misera sur le tourisme local et régional

La MRC de Maskinongé misera sur le tourisme local et régional
(Photo : Courtoisie - Jacques Pleau)

TOURISME. La pandémie de la COVID-19 cause bien des maux de tête aux entreprises touristiques de la MRC de Maskinongé qui se trouvent actuellement dans le plus grand inconnu par rapport à la reprise de leurs activités.

Karine St-Arnaud, coordonnatrice du développement touristique et culturel à la MRC de Maskinongé.

Malgré l’annulation récente des événements culturels et des festivals, Tourisme Maskinongé est loin de faire une croix sur la prochaine saison touristique. L’organisme estime que cette crise est une opportunité pour les entreprises touristiques de repenser leur produit et leur offre.

«On va tenter d’attirer la clientèle locale à redécouvrir les attraits de son territoire»

– Karine St-Arnaud

«Un peu comme partout au Québec, l’industrie touristique est présentement sur pause. Tant et aussi longtemps qu’on n’aura pas de directives précises venant du gouvernement sur un possible scénario de réouverture, il y a des impacts qui se font sentir, évidemment, mais on garde espoir. On ne sait pas encore si la saison touristique est en péril, mais j’ose croire que non. Il va falloir s’ajuster. On essaie de demeurer positif!», explique Karine St-Arnaud, coordonnatrice du développement touristique et culturel à la MRC de Maskinongé.

La grande majorité des entreprises de l’industrie sont toujours privées de leur clientèle et les pertes financières s’accumulent. «Au niveau du tourisme d’affaires, par exemple, les réservations de groupe qui étaient prévues ont été reportées à une date ultérieure. Quelques-unes ont été annulées. On ne sait pas exactement quand ça va revenir. Avec la fermeture des frontières, nos entreprises ne peuvent pas non plus se fier sur la clientèle internationale. C’est un grand défi pour tout le monde», rapporte Mme St-Arnaud.

Tant d’attraits à visiter

Les intervenants locaux des milieux touristique et culturel se préparent à la prochaine saison, en dépit de l’incertitude entourant la levée des directives de santé publique.

Un peu comme souhaite le faire Tourisme Mauricie, la MRC de Maskinongé compte mettre l’emphase sur le tourisme local et régional cet été. «On doit miser là-dessus. On va tenter d’attirer la clientèle locale à redécouvrir les attraits de son territoire. Les sites de plein air devraient rouvrir en premier, ce qui va permettre de sauver une partie de la saison, si c’est le cas», affirme-t-elle.

Tourisme Maskinongé collabore avec ses partenaires dans le but d’unir les forces de chaque organisation pour offrir une saison touristique intéressante et adaptée au contexte actuel.

De son côté, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec travaille avec les associations touristiques sectorielles de la province afin de définir les bonnes pratiques sanitaires en vue de la réouverture.

Campagne promotionnelle

La MRC de Maskinongé prévoit lancer, au cours des prochaines semaines, une toute nouvelle campagne promotionnelle sur les médias sociaux et dans les médias traditionnels pour promouvoir le tourisme de proximité auprès de la population. «Le tourisme constitue une activité économique très importante dans la MRC de Maskinongé. Il y a de beaux endroits à visiter et de belles choses à faire sur le territoire. On veut stimuler le tourisme local et régional», souligne Mme St-Arnaud.

«Les gens qui habituellement partaient faire des voyages à l’étranger vont être moins portés à le faire et ils vont probablement rester dans la région. Il faut récupérer les investissements qui se faisaient ailleurs. Lorsque ce sera possible, on espère que les gens vont sortir chez nous. Le tourisme local a un lien direct avec l’achat local. On veut que la population consomme localement autant des produits que du tourisme.»

Bureau d’information touristique

Par ailleurs, le Bureau d’information touristique de la MRC de Maskinongé, situé sur l’autoroute 40 à la hauteur de Maskinongé, prépare sa réouverture. «On met en place des mesures sanitaires et on est toujours en affichage de postes présentement. On recherche des préposés à l’information touristique pour la saison même si elle risque d’être écourtée. On sera quand même là pour soutenir nos entreprises et pour faire connaître l’offre touristique du territoire aux gens de chez nous, mais aussi à ceux de l’extérieur qui se déplaceront nous visiter», partage la coordonnatrice du développement touristique et culturel.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des