La Coalition Solidarité Santé débarque au bureau du député de Maskinongé

Par superadmin
La Coalition Solidarité Santé débarque au bureau du député de Maskinongé

Andrée Guillemette

LOUISEVILLE. À quelques jours de son adoption par le gouvernement Couillard, la Coalition Solidarité Santé intensifie ses actions pour tenter d’empêcher l’entrée en vigueur du projet de loi no10. Aujourd’hui, une délégation a débarqué au bureau du député libéral Marc H. Plante pour rappeler l’opposition généralisée à l’égard de la réforme Barrette.

Cette délégation était composée d’Andrée Guillemette, présidente du Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes, infirmières auxiliaires du Cœur-du-Québec (SIIIACQ) (CSQ), Denis Bastarache, coordonnateur CSQ de la Mauricie, Claude Demontigny, président de la Fédération des syndicats de la santé et des services sociaux (F4S-CSQ), André Fleury, représentant en santé FTQ, ainsi que des représentantes du Regroupement des femmes de Louiseville. Ils ont demandé à l’attachée politique du député, lui qui est retenu à Québec, de s’opposer à ce projet de loi ou d’accepter d’en payer le coût politique.

Les membres de la Coalition Solidarité Santé ont fait valoir à la représentante du député qu’ils devront choisir entre défendre les intérêts de la population qui les ont élu pour les représenter ou bien défendre les intérêts du gouvernement auquel ils appartiennent.

«Nous avons expliqué à Mme Trudel que s’ils font passer les intérêts de leur monde avant ceux de leur famille politique, alors M. Plante ne peut pas en toute conscience endosser la réforme Barrette. En effet, non seulement le projet de loi no10 n’améliorera en rien notre système de santé, mais il engendrera des conditions encore plus difficiles en accentuant les problèmes actuels», a fait valoir Mme Andrée Guillemette, présidente du SIIIACQ (CSQ).

La Coalition Solidarité Santé entend rendre visite à d’autres députés libéraux ailleurs au Québec. (P.O.G)

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des