La CNESST ordonne la fermeture du Zoo de Saint-Édouard

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
La CNESST ordonne la fermeture du Zoo de Saint-Édouard
(Photo : Photo courtoisie)

ANIMAUX. Samedi dernier, les inspecteurs de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) ont effectué une inspection des installations du Zoo de Saint-Édouard afin d’évaluer la sécurité et l’état du site.

Suite à cette inspection, la CNESST considère qu’il est impossible pour les travailleurs de prodiguer les soins nécessaires aux animaux de façon sécuritaire en raison des nombreuses défaillances des installations. Elle considère également qu’il est impossible de rendre les lieux sécuritaires en présence des animaux. Par conséquent, la commission a ordonné la fermeture des lieux tout en autorisant la présence de travailleurs pour s’occuper des animaux le temps qu’ils soient évacués.

Considérant l’urgence de la situation, la SPCA de Montréal et l’organisme Aquariums et zoos accrédités du Canada (AZAC) travaillent conjointement afin de reloger le plus rapidement possible les animaux présentant un risque plus élevé vers des établissements qualifiés. Humane Society International (HSI), qui est responsable du transport et du placement des animaux, travaille en partenariat avec des établissements qualifiés et des transporteurs d’animaux enregistrés et expérimentés, ainsi qu’avec des vétérinaires, afin d’assurer un transport sécuritaire et approprié pour chaque animal, en tenant compte des besoins de chaque espèce et avec toutes les précautions nécessaires. Tous déplacements d’animaux sont et seront faits sous supervision vétérinaire et conformément aux meilleures pratiques dans le domaine.

La SPCA tient également à rappeler que les opérations en cours depuis le 21 mai 2019 ont été autorisées par un juge de paix qui a émis un mandat de perquisition permettant le déplacement des animaux visés par les accusations à l’encontre de Normand Trahan.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Sylvie Wery
Sylvie Wery
1 année

Tout ce que ceci pourrait être si facile…., Si l’on installait des barrières temporaires et sécuritaires pour les employés cela coûterait moins cher et plus facile à gérer avec les animaux qui restent dans leurs enclos!
Démolissez les vieux bâtiments et construisez les nouveaux !
Et si vous faites comme vous dites!!
Qui va payer cette facture????
M. Le Propriétaire??
Il y a des moyens plus faciles!

Chantal Rousseau
Chantal Rousseau
1 année

Quelle bonne nouvelle pour ces animaux! Merci à la CENESST d’être intervenue dans ce dossier.