«Je passe à un autre appel» -Luc Dostaler

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
«Je passe à un autre appel» -Luc Dostaler
Luc Dostaler

INFRASTRUCTURES. Le maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Luc Dostaler, a pris connaissance des propos du maire de Shawinigan Michel Angers concernant le dossier des services supralocaux, et il n’est pas question pour la municipalité de payer la somme de plus de 250 000$ pour les différents services de loisirs.

«J’ai pris bonne note de la fermeture du maire Michel Angers, et je passe à un autre appel, soutient Luc Dostaler. Nos efforts sont maintenant concentrés à trouver d’autres solutions que d’aller à Shawinigan. Nous ne calculons pas les coûts engendrés par l’utilisation des infrastructures de la même façon, et je ne crois pas que ça reflète les dépenses supplémentaires de Shawinigan. J’espère que la Ville sera conséquente, et qu’elle augmentera les billets pour les spectacles du Centre des arts pour les gens de l’extérieur, mais j’en doute!»

Saint-Boniface

Le maire de Saint-Boniface, Claude Caron, abonde dans le même sens que son homologue. «La municipalité ne paiera pas à Shawinigan la somme demandée, alors nos résidents paieront selon le principe d’utilisateur-payeur, soutient M. Caron. Un aréna, nous en avons un. La seule chose que nous n’avons pas c’est le Centre des arts. Shawinigan se tire dans le pied en agissant de cette façon. On est 5000 de population, alors si on dit à nos citoyens d’aller ailleurs, c’est l’économie de Shawinigan qui sera perdante. On va donner le choix à nos citoyens d’aller là où ils veulent.»

Saint-Étienne-des-Grès

«Je persiste et signe aussi, on n’embarque pas et nos citoyens paieront selon le principe d’utilisateur-payeur, affirme Robert Landry, maire de Saint-Étienne-des-Grès. C’est évident que nous allons regarder d’autres avenues. D’ailleurs, nous avons déjà été sollicités par du privé de Trois-Rivières pour utiliser leurs infrastructures. C’est certain aussi qu’on est pas mal pris en raison de notre situation géographique. Nous allons lancer un message à nos citoyens d’aller à Trois-Rivières. Pour le hockey, nous avons déjà une bonne entente avec la municipalité de Saint-Boniface.»

Grandes-Piles

«Nous avons déjà passé une résolution à l’effet que ce sera un paiement à l’utilisateur-payeur, indique Daniel Petit, maire de Grandes-Piles. Nous avons une patinoire extérieure, et une surface de dek hockey qui est utilisée à 90% par des gens de Shawinigan. Est-ce que nous allons taxer ces gens? Non. Je ne partage pas le point de vue du maire Angers. Au contraire, j’invite les gens de Shawinigan à venir rester chez nous. Toutes les personnes qui utilisaient les services dépensaient à Shawinigan. La ville va se ramasser plus pauvre. Je ne comprends pas, c’est un non-sens. En plus, nous ne sommes même pas dans la même MRC.»

Saint-Tite

Pour le maire de Saint-Tite, André Léveillé, la donne est différente. L’administration municipale possède déjà un aréna et des terrains de soccer, en plus de détenir les infrastructures pour le patinage de vitesse.

 

«Chez nous, on donne des services à Saint-Tite, mais aussi à Mékinac et Shawinigan. On pense que les autres utilisateurs viennent renforcer notre système, qu’ils nous apportent», soutient le maire.

Bien sûr, M. Léveillé comprend la surprise qu’ont pu avoir les autres maires en regard de l’augmentation substantielle pour les services offerts par Shawinigan. «Mettons que tu fais le saut, l’augmentation est parfois quatre ou cinq fois plus élevée. C’est gros pour un budget de petite municipalité», observe-t-il.

«Par contre, je comprends aussi le devoir de la ville de Shawinigan. Un aréna, ça coûte cher à faire vivre!» Si M. Léveillé est dans une classe à part, il soutient entretenir de bonnes relations avec Shawinigan alors que des discussions sont déjà en cours avec la direction générale.

«À Saint-Tite, on parle de quatre personnes qui utilisent la piscine du Centre des Arts. On s’enligne pour un règlement utilisateur-payeur. »

Saint-Mathieu-du-Parc

Le maire de Saint-Mathieu-du-Parc, Claude McManus, comprend la décision de la Ville de Shawinigan, mais affirme que la municipalité ne paiera pas le montant demandé par Shawinigan. «Nous irons pour le moment avec le principe de l’utilisateur-payeur, mais nous n’avons pas beaucoup de citoyens qui utilisaient les infrastructures de Shawinigan. Aussi, comme ville centre, c’est normal qu’elle ait plus d’infrastructures. Nous allons rapatrier des cours qui sont donnés à Shawinigan chez nous.»

Saint-Paulin

La maire de Saint-Paulin, Serge Dubé, voit d’un mauvais œil la démarche de Shawinigan. «Publiquement, le message est très malsain, opine-t-il. Nous irons avec le principe d’utilisateur-payeur. Toutefois, nous sommes peu concernés puisque nous avons quatre personnes qui allaient à Shawinigan pour ses infrastructures. La Ville nous demande 11 000$ pour ces quatre personnes, c’est déjà plus que notre budget d’une année pour nos loisirs.»

Saint-Élie-de-Caxton

La position demeure la même pour le maire Réjean Audet, pas question de payer la somme à Shawinigan. «Plusieurs citoyens m’ont appelé pour dire qu’ils iraient à Trois-Rivières, affirme M. Audet. Ils disent que ce n’est pas à la municipalité de payer, et plutôt d’aller dans les commerces de Shawinigan, ils iront à ceux de Trois-Rivières. C’est une bonne étude présentée par Shawinigan, mais il ne faut pas négliger non plus tout ce que les visiteurs peuvent apporter à l’économie.»

Hérouxville

Pour Bernard Thompson, maire d’Hérouxville, il s’agit «d’une mesure non équitable pour notre municipalité, et elle a été rejetée.»

Il ajoute qu’Hérouxville fait partie de la MRC de Mékinac, et l’étude n’a pas tenu compte des gens de la MRC qui utilisent les services à Shawinigan. La ville centre demande 26 000$ à la municipalité, pour 26 personnes utilisant les services. «On a déjà une entente pour utiliser l’aréna de Saint-Tite, est-ce qu’on va devoir payer pour chaque ville qui a un aréna? La question que je me pose, est-ce que le maire Angers a le moyen de ses ambitions? C’est une décision budgétaire et c’était à lui de trancher pour garder quatre arénas où en fermer un. La sortie du député Pierre Giguère ne changera rien, je ne compte pas participer de cette façon.»

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires