Inondations: les cours d’eau toujours sous surveillance

Inondations: les cours d’eau toujours sous surveillance
Secteur du lac Saint-Pierre à Louiseville.

INONDATIONS. À la suite des récentes précipitations de pluie et de la fonte des neiges, la Sécurité civile et les municipalités de la région surveillent de près les cours d’eau. Dans plusieurs secteurs de la région, les rivières gonflent et le niveau du lac Saint-Pierre augmente. De nombreux citoyens se préparent à faire face au pire alors que d’autres doivent déjà composer avec des inondations.

Photo Line Plante
Secteur du lac Saint-Pierre à Louiseville. Photo Line Plante
«On surveille les rivières du côté de la MRC de Maskinongé: la rivière du Loup, la Grande  Yamachiche et également le fleuve. On voit ces secteurs touchés chaque année, mais jusqu’à présent, ce n’est pas comparable à ce qu’on a déjà vu d’autres années», souligne Sébastien Doire, directeur régional de la Sécurité civile. «Il a encore des rivières qui continuent de monter, car il y a encore des couverts de neige et de glace en Haute-Mauricie. C’est un apport d’eau qu’on attend ici dans la région au cours des prochains jours, et avec la température qui augmente et la pluie qu’on attend encore jusqu’à dimanche, il y a des cours d’eau qui vont continuer à augmenter.» Dans la MRC de Maskinongé, les autorités surveillent quatre principaux secteurs. D’abord, à Maskinongé, le chemin Montréal, la route du Nord et la route Langue-de-Terre sont actuellement inondés. La situation est semblable dans le secteur du lac Saint-Pierre à Louiseville. À Yamachiche, les autorités notent des inondations mineures sur le chemin du Canton Sud et Nord, de même qu’à proximité des résidences situées en bordure du fleuve sur le chemin Charles-Lesieur. Enfin, à Saint-Alexis-des-Monts, trois routes sont touchées par les inondations, soit les rangs Baril, Saint-Joseph et du Lac-Castor.  De plus, la circulation sur la route 349 en direction de Saint-Paulin se fait en alternance.
Autoroute 40 à Louiseville. Photo Line Plante
Heureusement, aucun résident n’a reçu l’ordre d’évacuer son domicile pour le moment. Glissement de terrain «Les sols sont engorgés d’eau. On rappelle aux gens que s’ils voient des fissures ou des débuts d’affaissement, qu’ils ne prennent pas de chance et contactent immédiatement leur municipalité. On veut s’assurer que les gens soient en sécurité», rapporte M. Doire. À ce chapitre, dans la MRC de Maskinongé, la Sécurité civile note deux affaissements de terrain. À Saint-Justin, un affaissement mineur s’est produit sur une terre agricole et ne pose aucun danger pour la sécurité de la population. Puis, à Sainte-Ursule, la municipalité n’a eu d’autres choix que d’intervenir d’urgence sur le rang Philibert où un ponceau a été endommagé à la suite de l’importante quantité d’eau reçue lors des derniers jours. Des mouvements de sol ont endommagé le ponceau de la côte Philibert, forçant les autorités à restreindre la circulation dans le secteur. Un tronçon de la route Philibert a été fermé et un détour doit être emprunté. Des travaux sont à prévoir prochainement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires