GROUPÉ lance sa nouvelle image Tech Vertes Mauricie/Rive-Sud

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
GROUPÉ lance sa nouvelle image Tech Vertes Mauricie/Rive-Sud
Marianne Mathis, chargée de projet pour le secteur des technologies vertes chez GROUPÉ, et Alexandre Ollive, directeur général de GROUPÉ Mauricie+Rive-Sud. (Photo : Archives)

GROUPÉ Mauricie/Rive-Sud a procédé au lancement du nouveau positionnement régional du secteur des technologies vertes. L’élaboration de ce positionnement avait été annoncée lors de la deuxième édition de la Vitrine des technologies vertes en février 2020 et constitue le fruit de plusieurs mois de travail.

Cette nouvelle stratégie fait ainsi de la Mauricie l’une des premières régions au Québec à propulser le secteur des technologies vertes comme moteur de développement régional. L’objectif est de dynamiser l’écosystème des technologies vertes afin de mobiliser et propulser nos forces régionales au profit d’une économie durable et prospère. Cette initiative consiste donc à positionner la région comme un incontournable en technologies vertes et à en faire sa promotion sous une même image de marque.

« On annonce aujourd’hui un positionnement sur les technologies vertes, qui est secteur très important dans notre région. On est arrivé à créer une image Tech Vertes Mauricie/Rive-Sud avec laquelle on a annonce aussi une plateforme qui va viser à développer le marché des entreprises, à faciliter l’implantation des technologies propres, notamment dans les municipalités, qui représente 65% du marché, en plus de favoriser la création de startups, explique Alexandre Ollive », directeur général de GROUPÉ Mauricie/Rive-Sud

La nouvelle stratégie n’aurait pas été rendue possible sans la collaboration importante avec les partenaires en développement économique de la région, les entrepreneurs membres de GROUPÉ et les instituts, chaires et centres de recherche. Depuis plus de trois ans, GROUPÉ a initié plusieurs projets reliés aux technologies vertes et la croissance fulgurante de ce secteur a poussé l’organisme et ses partenaires à se doter d’une nouvelle image.

« Ça signifie que la région et ses leaders d’affaires poursuivront leurs efforts en matière de développement des affaires pour permettre aux entreprises d’ici de grandir, et à d’autres entreprises de venir s’établir dans la région », a pour sa part témoigné Claudia Goulet, présidente de la table régionale en technologies vertes Mauricie/Rive-Sud.

« En travaillant de concert avec les commissaires au développement économique des huit territoires et les intervenants de deuxième ligne qui travaillent notamment en innovation, en amélioration continue, en exportation et en recrutement de la main-d’œuvre. »

Ce positionnement consiste aussi à permettre aux entreprises de développer des affaires, de faciliter la commercialisation des technologies, de créer de nouvelles entreprises et d’attirer de nouveaux talents. « Je crois que ce positionnement permettra de donner une impulsion au secteur des technologies vertes et qu’il mènera les entreprises à mieux travailler, tous ensemble », d’ajouter M. Ollive.

Dans un premier temps, afin de stimuler le développement des entreprises d’ici, des missions commerciales seront organisées dans différents congrès, notamment dédiés aux élus et directeurs généraux des municipalités du Québec. Ensuite, Groupé ciblera les potentiels adoptants de ces technologies afin de démocratiser l’accès aux technologies vertes.

« Les technologies vertes doivent être vulgarisées si l’on veut en faciliter l’adoption. C’est pourquoi nous avons créé des fiches explicatives pour présenter des cas d’application de technologies vertes de la région. Sur notre plate-forme Web, une section a été développée spécifiquement pour outiller les municipalités et les institutions, qui constituent 46% du marché potentiel des technologies vertes au Québec », confie Marianne Mathis, chargée de projet pour le secteur des technologies vertes.

« Notre région compte seulement 12% d’entreprises créées dans les cinq dernières années, contrairement à 29% à l’échelle québécoise, une attention particulière sera mise sur la collaboration avec les forces vives de la région, soit les commissaires au développement économique, Halo Trois-Rivières et le Digihub, afin d’augmenter le nombre de nouvelles entreprises créées. »

Un partenariat avec l’incubateur 2 degrés, incubateur en technologies propres situé à Québec, a également été initié. Un maillage a d’ailleurs été réalisé récemment pour permettre à l’entreprise mauricienne Metheco, qui œuvre dans le secteur de la biométhanisation, de mettre au point des digesteurs pilotes de haute technologie, totalement automatisés avec acquisition de données.

Pour plus d’informations, consultez le www.techvertes.ca.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires