Epsilia, Pluritag et Divel fusionnent

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Epsilia, Pluritag et Divel fusionnent
Henri-Paul Rousseau, président du conseil d'administration de Noovelia, Alain Lemieux, président-directeur général, et Stéphane Elliott, vice-président au développement des affaires.

ÉCONOMIE. Les entreprises Epsilia, Pluritag et Divel fusionnent et deviennent Noovelia, une nouvelle société technologique qui  a l’intention de devenir la plus importante entre Québec et Montréal. Rappelons qu’Epsilia et Pluritag, se spécialise dans le domaine de la traçabilité alors que l’expertise de Divel se situe au niveau de l’entreposage automatisé et des véhicules autoguidés. Déjà complémentaires dans le domaine de l’industrie 4.0, les trois entités ont décidé d’unir leurs forces pour offrir aux entreprises des systèmes intelligents et automatisés. «Le gros avantage pour les clients, c’est qu’ils vont faire affaire avec un seul fournisseur au lieu d’en avoir plusieurs», explique Alain Lemieux, président-directeur général de Noovelia. C’est ce dernier, étant à la tête d’Epsilia et de Pluritag, qui a lancé l’idée de la fusion à Stéphane Elliott, président-directeur général de l’entreprise Divel, basée à Louiseville. «J’ai eu cette idée il y a environ un an et demi parce qu’on collaborait souvent sur les mêmes projets, en faisant chacun notre bout du travail, raconte M. Lemieux. Maintenant, on arrive sur le marché avec une offre globale.»

On crée une synergie entre les groupes, mais on ne déplace pas les ressources. – Alain Lemieux

«Ça nous permet aussi d’optimiser les problèmes de ressources humaines qui sont grandissants, ajoute ce dernier. Il fut un temps où c’était les gros qui bouffaient les petits. Maintenant, ce sont les vites qui bouffent les lents.» Noovelia compte présentement 65 employés, dont plus de la moitié travaillaient pour Epsilia. «On a un plan de croissance de 30 % à 50 % par année, soutient M. Lemieux. On veut aller chercher de 150 à 200 nouvelles ressources d’ici cinq ans. Ce ne seront pas tous des gens qui vont travailler physiquement dans la région. Il y a beaucoup de travail qui va se faire à distance.» Le siège social de Noovelia est situé dans les locaux actuels d’Epsilia à Trois-Rivières et les activités de Divel demeureront à Louiseville. Chacune des trois entreprises conserve son nom, mais opère maintenant sous le leadership de Noovelia. «On crée une synergie entre les groupes, mais on ne déplace pas les ressources», précise M. Lemieux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires