Entreprises, «passez à l’action!»

Par superadmin
Entreprises, «passez à l’action!»
Sur la photo

WEB. Emboîter le pas vers le Web, voilà à quoi les entreprises de la région sont sensibilisées depuis maintenant deux ans par la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) de la MRC de Maskinongé et du Comité de revitalisation commerciale de Louiseville (CRCL). Ces deux organismes s’unissent pour lancer la troisième phase du projet Branchons nos PME.

Après la sensibilisation, la cueillette d’information, les entreprises doivent maintenant passer à l’action et développer l’aspect Web de leur entreprise. Les deux organismes invitent les PME de la MRC de Maskinongé à adopter les nouvelles technologies de communication, par le biais d’un site Internet, d’une boutique en ligne ou d’une présence accrue sur les médias sociaux.

«Le trois quarts des Canadiens font une recherche sur Internet avant d’acheter. C’est rendu un incontournable et c’est profitable pour les gens qui adhèrent au Web. Il faut être à jour et s’assurer de l’être pour assurer une relève. On offre des solutions clés en main, c’est parfait pour les gens qui débutent. Déjà les résultats sont positifs et j’en suis bien heureuse», confie Julie Lemieux, directrice générale de la SADC de la MRC de Maskinongé.

Afin d’aider les entreprises du territoire à passer à l’action, quatre conférences seront présentées lors de la prochaine année. Déjeuner-conférence sur la création d’un Centre d’achat virtuel le 8 octobre, formation Facebook pour les débutants le 22 octobre, formation Facebook pour les personnes avancées et marketing Web le 29 octobre et finalement formation qui offrira des bases de photographie pour mettre ses produits en valeur sur le Web le 21 janvier 2015.

Résultats au-delà des attentes

Lors de la dernière phase du projet, près de 70 entrepreneurs ont participé aux formations offertes. Suite à un sondage réalisé auprès de ces entrepreneurs, 30 % d’entre eux ont mis en pratique ce qu’ils ont acquis au cours de ces formations. À ce jour, selon l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet, seulement 41 % des petites entreprises canadiennes sont présentes en ligne.

La SADC fait savoir qu’une quatrième phase pourrait naître et que le projet est loin d’être terminé. Plusieurs idées sont sur la table et l’organisme rappelle que tant qu’il y aura des besoins pour de l’accompagnement, il offrira des solutions et aidera les gens qui lèveront la main. Selon la SADC, les habitudes de consommation des Canadiens changent et les entreprises doivent suivre cette tendance.

 

À lire aussi: Kelly-Dric fait le saut sur le Web

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires