Des roulottes au service de nos «anges gardiens»

Des roulottes au service de nos «anges gardiens»
Sébastien Milette et Marc Pellerin, copropriétaires de l'entreprise MP Location. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

COVID-19. Avec l’annulation des festivals, des grands rassemblements estivaux et l’incertitude qui plane sur la saison de camping, les entreprises spécialisées dans la vente ou la location de véhicules récréatifs (VR) devront éponger cette année d’importantes pertes financières.

MP Location figure parmi ces victimes collatérales de la crise de la COVID-19. L’entreprise de Yamachiche s’attend à perdre entre 50% et 70% de son chiffre d’affaires.

Malgré cette situation plutôt pénible, les dirigeants ont décidé de venir en aide aux personnes qui travaillent présentement au front.

En effet, l’entreprise offre la possibilité aux travailleurs de la santé ou des services d’urgence, en quarantaine, de louer une roulotte de 29 pieds au coût de 20$ la nuit, et ce, afin de permettre à ces gens de demeurer à proximité de leurs proches et d’éviter les risques de contamination. «Je voyais certaines situations et nous avions des demandes. Les gens nous appelaient et ils expliquaient leur détresse. C’est venu me chercher. J’en ai jasé avec mon partenaire et nous avons décidé d’offrir ce service de location à faible coût», explique Marc Pellerin, copropriétaire.

Ainsi, les policiers, pompiers, ambulanciers, médecins, infirmières ou préposées aux bénéficiaires peuvent profiter de cette initiative.

MP Location dispose d’une soixantaine de roulottes en inventaire. De ce nombre, 57 unités récentes sont disponibles en location pendant cette crise sanitaire. Ces équipements sont munis d’un système de chauffage central et de climatisation, d’un réfrigérateur deux portes, d’une télévision et de plusieurs autres commodités.

«Dans certains cas, on va même livrer la roulotte gratuitement, on l’installe et on explique son fonctionnement. Ça évite aux gens des déplacements et de prendre des risques inutiles. C’est intéressant parce qu’ils demeurent près de chez eux et de leur entourage», indique-t-il.

À 20$ la nuit, M. Pellerin reconnait que ce service est loin d’être rentable. «L’objectif, c’est d’aider, réplique-t-il. On sait qu’on ne fera pas d’argent avec ça. C’est une offre temporaire et une manière pour nous de contribuer. Je suis fier de ça.»

Ce tarif préférentiel s’applique uniquement aux gens touchés de près par la COVID-19.

À ce jour, sept roulottes ont été louées à des personnes à risque ou en quarantaine. «Les gens pensent qu’on leur loue des tentes-roulottes, mais non! C’est vraiment une belle roulotte équipée. C’est touchant de voir le visage des clients lors de la livraison. Ils se sentent sécurisés», partage le copropriétaire.

La croissance de cette entreprise est remarquable depuis quelques années, à un point tel qu’elle a fait le choix de s’installer sur un nouveau site de la rue Sainte-Anne à Yamachiche, l’an dernier. Malheureusement, cet élan sera toutefois freiné avec les circonstances actuelles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires