Des femmes solidaires contre l’austérité

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette

MOBILISATION. La Journée internationale des femmes 2015 approche. Les femmes actives au sein de la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM) appellent l’ensemble des mouvements sociaux et la population à se joindre à son action pour s’opposer à la destruction sociale et environnementale en cours au Québec et au Canada.

Sous le thème «Femmes en marche pour l’égalité, solidaires contre l’austérité!», le mouvement des femmes du Québec affirme haut et fort que, solidaires, les femmes sont une force politique incontournable contre l’austérité!

Le gouvernement actuel menace, avec son plan d’austérité, les acquis gagnés de haute lutte pour que l’égalité de droit des femmes devienne une égalité de fait. Les femmes représentent 52% de la population et de l’électorat québécois potentiel.

Si elles refusent, ensemble et solidairement, de compromettre leur droit à l’égalité, aucun gouvernement ne pourra résister à leur détermination. C’est cette force politique qu’il faut faire entendre haut et fort aujourd’hui!

La TCMFM joint donc sa voix à celle de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, dans le cadre d’une semaine nationale d’actions contre l’austérité, et invite toute la population à se joindre à elle afin de lancer un message clair au gouvernement.

«Le gouvernement coupe en sécurité alimentaire, dans l’aide sociale, l’aide à l’emploi, l’éducation, la santé, le développement local et régional, en environnement, en logement, en culture, dans les services aux personnes ayant des limitations fonctionnelles, en transport, et il augmente les tarifs d’électricité et des services de garde. Tous les secteurs sont touchés!», souligne Joanne Blais, directrice Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie et porte?parole régionale de la Marche mondiale des femmes.

Toujours selon la directrice, les coupes tout azimut, auxquelles s’ajoutent les hausses de tarifs notamment dans les services de gardes et d’hydroélectricité, ont des conséquences désastreuses et inacceptables sur la population, et particulièrement sur les femmes qui font face à une détérioration de leurs conditions de vie actuelles. La population doit se mettre en marche et participer aux actions à venir, dont celles présentées pour la Journée internationale des femmes.

À Shawinigan le 7 Mars

À cet effet, la population est conviée, le 7 mars prochain, à une action régionale pour le lancement international de la Marche mondiale des femmes. Cet événement aura lieu à Espace Shawinigan, de 13h à 16h et permettra à des centaines de personnes de poser des gestes de résistances et de tisser des solidarités afin de contrer les politiques d’austérité et la vision du développement économique basée sur l’exploitation des personnes, des ressources naturelles et le non?respect des droits des communautés autochtones et non autochtones qui vivent sur les territoires ciblés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires