Des étudiants de la MFR poursuivent leur parcours à La Tuque

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette

Suite à la fermeture de la Maison Familiale Rurale (MFR) de Maskinongé, 5 élèves de la région ont eu la chance de poursuivre leurs études à Ville La Tuque. Comme l’École forestière de La Tuque (EFLT) était partenaire avec le MFR, ils ont offert un service de concomitance à ces étudiants. Par la suite, un 6e élève s’est ajouté au programme.

Le programme de concomitance fait partie des nouveautés de cette année à La Tuque. Les étudiants sont inscrits à la fois au diplôme d’études professionnelles (DEP), volet Protection et exploitation des territoires fauniques, tout en terminant leur diplôme d’études secondaires (DES).

Le directeur de L’EFLT, M. Gilles Renaud, est fier de l’implantation du programme de concomitance: «Au moins d’août, nous avons eu la nouvelle que la MFR fermait alors nous avons rapatrié ces jeunes-là pour ne pas qu’ils restent en plans. Tous les étudiants qui avaient commencé leurs études avaient intérêt à dire oui. Ils se seraient retrouvés avec un an de travail sans résultat, donc c’était une belle option de venir à La Tuque et ils ont sauté sur l’opportunité. Maintenant, nous aimerions que ce soit un service qui demeure chez nous dans le futur.»

La plupart des étudiants du MFR avaient complété une ou deux années à leur formation. Un de ces étudiants, Gauthier Damphousse, ne regrette pas son choix: «Disons que la forêt est beaucoup plus accessible ici. Tout près, il y a le club de tir à l’arc et de fusil. Au bout du compte, il nous fallait continuer pour rentabiliser notre investissement et pour travailler dans le domaine plus tard.»

Un autre étudiant, Carl, ajoutait: «D’autres choix s’offraient à nous, par exemple, exploitation forestière, secrétariat ou même un cours de cuisine. Il y avait aussi une possibilité de poursuivre à la MFR du Lac Saint-Jean ou à Mont-Laurier. Cependant, c’est pas mal plus complet ici à La Tuque. De plus, le personnel enseigne vraiment la matière spécialisée.»

«Les étudiants sont établis à La Tuque depuis le 1er septembre et seront bien encadrés dans le but d’atteindre leur réussite», assurait le tuteur du groupe, M. Richard Blais.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires