Des commerçants font bon ménage à Saint-Élie-de-Caxton

Photo de _L'Écho de Maskinongé
Par _L'Écho de Maskinongé
Des commerçants font bon ménage à Saint-Élie-de-Caxton
Sur la photo

Saint-Élie-de-Caxton ne fait jamais les choses à moitié! En effet, le 18 juin dernier s’est tenu le lancement officiel d’un très grand projet au cœur de la municipalité, un rassemblement de quatre nouveaux commerces à même la bâtisse qui abritait l’ancienne épicerie Gendron, qui était fermée depuis déjà trois ans.

C’est grâce à l’un des leurs, M. Gilles Garceau, artisan du projet et propriétaire, qu’un boulanger, un marchand de glace, une joaillière et une coiffeuse peuvent maintenant œuvrer en coopération et solidairement en plein cœur du village, au 2382, rue Principale.

 

M. Garceau a donc pris possession de la bâtisse en avril dernier afin de tout simplement continuer à écrire l’histoire en faisant revivre les lieux. Il ne lui aura fallu qu’un peu plus d’un mois pour exécuter les travaux afin que tout soit prêt. «Nous permettons aux caxtonniens de retrouver le centre de leur village. Chacun des commerces est un lieu de rencontre citoyenne, un lieu hors du temps où il fait bon de prendre son temps en jasant ensemble. Nous voulons offrir de nouveaux services à proximité afin de garder ou d’attirer des familles dans notre merveilleux village. Cette bâtisse sera rentable pour la municipalité et très vivante pour la population», souligne M. Garceau, pour qui les idées fusent de toutes parts. Ce dernier a également confirmé que sa bâtisse accueillerait prochainement, au deuxième étage, une garderie privée pouvant accueillir jusqu’à 24 enfants. «Nous ne sommes pas la municipalité la plus développée, mais nous sommes une des mieux développées! Depuis quelque temps, plusieurs familles viennent s’établir chaque année à Saint-Élie et nous en sommes très fiers», témoigne le maire André Garant.

Les commerces

La population ainsi que tous les visiteurs pourront désormais vivre une expérience unique à la Boulangerie en Passant, par l’authenticité des arômes et des saveurs. Les boulangers Bruno Piché et Vincent Voégelé transmettront à plusieurs, sans aucun doute, leur passion. Les plus gourmands pourront retrouver plus de 24 variétés différentes de pains et viennoises.

 

M. Gilles Garceau, quant à lui, exploitera le Bar Laitier Le Marchand de glace. Ce dernier, qui rêvait de créer un lieu de gourmandise de qualité, saura plaire aux petits et grands avec sa crème glacée enrobée de véritable «peppermint» fraîchement cueilli de l’arbre.

 

Ce projet entrepreneurial permet aussi à Mme Judith Picard d’installer son atelier de joaillerie au cœur même du village de Saint-Élie-de-Caxton. Celle qui travaille dans le domaine depuis 25 ans pourra donc présenter à tous ses œuvres toutes aussi belles les unes que les autres.

 

Et enfin, Mylène Garceau réalise elle aussi un grand rêve. Après plusieurs années à acquérir de l’expérience dans le domaine de la beauté et à travailler auprès du public, cette dernière est maintenant prête à partager ses connaissances et sa passion avec les gens de son village.

Un peu d’histoire

Rappelons que cette «Coop» est établie sur le site du plus ancien magasin général de la municipalité. M. «Prince» Garceau avait exploité vers 1905 un magasin général et un bureau de poste à cet endroit. En 1953, il vend son commerce à M. Marcel Gendron. Quelques années plus tard, en 1957, celui-ci agrandit pour en faire une épicerie plus moderne. Aujourd’hui, en 2010, c’est au tour de M. Gilles Garceau de continuer à écrire l’histoire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires