DÉFI Emploi Mauricie voit le jour

Par superadmin
DÉFI Emploi Mauricie voit le jour
Les entreprises de la Mauricie pourront se renouveler grâce au DÉFI Emploi Mauricie.

La ministre Julie Boulet a annoncé la création du projet DÉFI Emploi Mauricie hier matin (lundi), dans les bâtiments des entreprises Fermco ltée, situés à Saint-Adelphe. Cette nouvelle stratégie aura comme objectif d’aider les entreprises de la région à diversifier leur production.

En réponse à la crise forestière et la récession, Julie Boulet, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et également ministre de la Mauricie, n’est pas restée les bras croisés. Cette dernière a décidé de lancer la Stratégie DÉFI Emploi Mauricie, qui visera à «soutenir les entreprises et la main-d’œuvre de la région, plus particulièrement celles des territoires touchés par la crise forestière et à développer de nouveaux marchés, créneaux et produits». C’est ainsi un total de huit millions de dollars sur deux ans ont été attribués à parts égales par Emploi-Québec et le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation.

Étalant la situation suite aux contrecoups de la crise forestière, Julie Boulet a mentionné que les territoires de Shawinigan, La Tuque et de la MRC de Mékinac ont été les plus durement touchés, plusieurs entreprises décidant même de fermer leurs portes. «Ça fait plusieurs mois qu’on travaille ce dossier-là. Cette nouvelle stratégie se veut un outil, qui permettra aux entreprises d’avoir plus de marge de manœuvre. Aidons nos entreprises à trouver de nouveaux marchés et produits. Nous avons une main-d’œuvre très compétente et je crois que c’est toute la Mauricie qui bénéficiera du DÉFI Emploi Mauricie», a mentionné la ministre.

Présent à la conférence de presse, Jocelyn Trépanier, président des entreprises Fermco Ltée, a expliqué que pour sa compagnie, DÉFI Emploi Mauricie allait contribuer à améliorer ses exportations. «Pour exporter nos produits, il ne suffit pas que de faire un seul appel. Il faut tester nos nouveaux modèles et s’assurer que nos murs et constructions répondent bien au code du bâtiment du pays en question. Comme cette stratégie est nouvelle, il est difficile d’expliquer concrètement comment ça va aider notre entreprise. Chose certaine, ça va nous permettre de nous ajuster au marché et faciliter nos exportations, en nous offrant plus de possibilités grâce à nos contacts».

«Un pour tous et tous pour un» -Gérard Bruneau

Pour pouvoir faire prospérer la région, les nombreuses entreprises de la Mauricie n’auront d’autre choix que de constamment se renouveler dans les prochaines années. «On ne peut se permettre de demeurer inactif, car la récession et la crise forestière ont fait mal et ont laissé des traces. Le mentorat et l’innovation sont très importants pour le développement de la Mauricie et on doit vraiment travailler dans un esprit d’un pour tous et tous pour un» Gérard Bruneau, président de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Mauricie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires