Couillard maintient la position du PLQ sur les signes religieux

Par superadmin
Couillard maintient la position du PLQ sur les signes religieux

Le nouveau chef du Parti libéral du Québec

Le chef du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard a décidé que son parti n’appuierait pas la Charte des valeurs québécoises du Parti québécois (PQ) qui vise à interdire le port de signes religieux chez les employés de l’État, peu importe leur fonction.

Selon ce qu’a appris La Presse, le PLQ adoptera une position qui «se rapproche de la recommandation de la commission Bouchard-Taylor.»

Lors du dépôt de son rapport, la commission Bouchard-Taylor recommandait l’interdiction du port de signes religieux ostentatoires chez ceux qui représentent des figures d’autorité comme: les policiers, les juges, les procureurs de la Couronne et les gardiens de prison.

Selon le projet de loi 94 déposé par le gouvernement Charest, mais qui n’avait jamais été adopté, les employés et les usagers des services publics devraient «le visage découvert lors de la prestation des services», ce qui visait le niqab et la burqa.

«À l’époque, nous avions écarté le bannissement de signes religieux pour toutes les catégories de fonctionnaires de l’État. Parce que vous l’avez déjà vu : dès qu’on commence les détails, on entre dans les contradictions dont on ne peut plus se sortir, et je ne parle même pas des considérations juridiques», a expliqué M. Couillard. «On avait dit que le voile facial ne peut être accepté dans l’échange et la réception de services publics pour des raisons de communication, de sécurité et d’identification. Et je pense que c’est important. Donc, sur les signes religieux, notre position ne changera pas.»

TC Média

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires