Convention collective de sept ans à Louiseville

Convention collective de sept ans à Louiseville
Yvon Deshaies se dit satisfait de l'entente survenue avec les cols bleus et cols blancs de Louiseville.

ADMINISTRATION. Les membres du Syndicat canadien de la fonction publique – section locale 968 (FTQ) de Louiseville ont finalement voté à l’unanimité en faveur de l’entente de principe survenue le 5 décembre avec la ville et visant le renouvellement de leur convention collective. Ce nouveau contrat de travail de sept ans (1er janvier 2018 au 31 décembre 2024) des 25 cols bleus et cols blancs de Louiseville prévoit une augmentation salariale annuelle de 2,5 % et un ajustement pour l’année 2018, indique Yvon Douville, directeur général de la Ville de Louiseville. «Cette entente permet aussi de préciser plusieurs points au niveau des assurances collectives, le fonctionnement de l’ancienneté au niveau des employés temporaires, etc», ajoute-t-il. Les deux parties ont réussi à s’entendre en présence d’un conciliateur. Le conseil municipal louisevillois a entériné la signature de cette nouvelle convention collective, le 10 décembre dernier, après que les syndiqués aient voté en faveur à 100 % de cette entente de principe. «Les négociations ont débuté en février dernier pour clarifier et préciser les éléments de cette nouvelle convention collective. Aujourd’hui, nous pouvons maintenant voter sur la signature de cette nouvelle convention collective», explique M. Douville. Le maire de Louiseville a salué la bonne volonté des deux parties dans ce processus de négociation. «Les deux parties ont très bien négocié. Un contrat de sept ans, c’est très bien. C’est signe que les gens apprécient la Ville de Louiseville. Ils sont fiers de travailler chez nous. Il n’y a pas eu de chicane et on n’a pas vu ça dans les journaux. J’aime ça comme ça!» Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires