«C’est une mesure administrative pour se protéger» -Michel Isabelle

Par superadmin
«C’est une mesure administrative pour se protéger» -Michel Isabelle
Michel Isabelle

YAMACHICHE. La municipalité de Yamachiche a décrété l’état d’urgence, le 9 mai dernier. 

Cette mesure confère à la municipalité des pouvoirs spéciaux. L’état d’urgence touche les gens du secteur du Chemin Louis-Gatineau et du Chemin de la Tranchée des Sables inondés depuis plusieurs semaines.

«On ne voulait surtout pas déstabiliser les sinistrés avec ça. On veut simplement que les gens en autorité puissent avoir les coudées franches pour prendre des décisions rapidement. Nous allons avoir le pouvoir de faire ce que la situation nous exige. Ça nous donne l’immunité et assure une plus grande sécurité», commente Michel Isabelle, maire de Yamachiche.

Concrètement, cet état d’urgence local permettra aux autorités municipales de:
-Contrôler l’accès aux voies de circulation ou au territoire concerné ou les soumettre à des règles particulières,
-Accorder, pour le temps jugé nécessaire à l’exécution rapide et efficace des mesures d’intervention, des autorisations ou dérogations dans les domaines qui relèvent de la municipalité,
-Ordonner, lorsqu’il n’y a pas d’autre moyen de protection, l’évacuation des personnes, leur confinement et veiller, si celles-ci n’ont pas d’autres ressources, à leur hébergement, leur ravitaillement et leur habillement ainsi qu’à leur sécurité,
-Requérir à l’aide de tout citoyen en mesure d’assister les effectifs déployés
-Réquisitionner, dans son territoire, les moyens de secours et les lieux d’hébergement privés nécessaires pour la mise en oeuvre de son plan de sécurité civile,
-Faire les dépenses et conclure les contrats jugés nécessaires.
Ainsi, l’état d’urgence permettra une meilleure coordination des opérations afin d’assurer la sécurité du public et des intervenants sur place.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires