Camping Les Lions d’Or: Après l’incendie, la résilience

Camping Les Lions d’Or: Après l’incendie, la résilience
Jessie Petit et Benjamin Grand, propriétaires du Camping Les Lions d'Or, accompagnés de leurs enfants Clara et Alexandre. (Photo : courtoisie)

Plus de deux mois après avoir été victimes d’un violent incendie, les propriétaires du Camping Les Lions d’Or se retroussent les manches et travaillent à reconstruire le bâtiment détruit par les flammes qui abritait le pavillon d’accueil ainsi que leur résidence familiale.

Jessie Petit et Benjamin Grand sont désormais passés à l’étape de la résilience. «Ç’a été difficile au départ. Il a fallu faire le deuil de nos souvenirs et de nos effets personnels, mais je dirais que tout l’élan de solidarité, le soutien et les encouragements reçus nous ont permis de passer à travers et de garder le moral. Présentement, nous sommes boostés à fond. On veut reconstruire et rebondir», souligne Mme Petit.

Jessie Petit

Au moment où l’incendie a complètement ravagé leur nid familial, le couple venait de boucler une année extraordinaire à tous les points de vue. «Ce fut un coup dur à encaisser. Les premiers jours suivants l’incendie, nous étions découragés, car on a acheté le camping il y a cinq ans et nous n’avons pas compté nos heures pour l’améliorer. Nous avions réussi à attirer une bonne clientèle. Puis, nous nous étions mariés en octobre dernier et nous venions d’avoir nos quatre étoiles pour le camping. On a terminé l’année 2019 vraiment sur la coche. Tout allait pour le mieux. Après l’incendie, on s’est rattaché au fait que nous étions en bonne santé. On va maintenant repartir du bon pied», partage Benjamin Grand.

Reconstruction

Les travaux de reconstruction du bâtiment principal du camping, estimés à près de 300 000$, devaient s’amorcer le 7 avril dernier. Cette bâtisse comprendra le poste d’accueil, le logement du couple, en plus d’une clinique de massothérapie accessible à la population de Saint-Étienne-des-Grès et des environs. Des soins de massages suédois, thérapeutiques, des massages pour les femmes enceintes et des massages d’initiation aux enfants seront offerts.

Benjamin Grand

«Le bâtiment sera plus petit que l’ancien, mais on a décidé d’ajouter un étage. Il sera au même emplacement. On a fait le choix d’intégrer à l’intérieur la salle de massothérapie qu’on avait ailleurs sur le camping pour mieux fonctionner. De cette façon, on va pouvoir l’ouvrir à l’année», indique M. Grand.

La crise de la COVID-19 vient toutefois nuire aux travaux qui n’ont finalement pas pu débuter comme prévu. «Pour le moment, on suit ce que dit le gouvernement et on se base sur les directives en place. C’est certain qu’à notre niveau, nous prendrons des mesures à l’intérieur du camping pour justement mettre une sécurité et éviter toute contagion possible si l’on parvient à rouvrir le camping. Pour les travaux de reconstruction, ils débuteront aussitôt que les mesures du gouvernement le permettront», confie M. Grand.

Efforts soutenus

Originaires de la France, Jessie Petit et Benjamin Grand ont acheté le camping en mai 2015. Établis à Saint-Étienne-des-Grès avec leurs deux jeunes enfants Clara et Alexandre, ils ont multiplié les investissements d’année en année pour améliorer le site et l’expérience des clients. Ils ont notamment construit une salle communautaire, fait l’aménagement d’un casse-croûte, d’un dépanneur, d’une piscine, d’une pataugeoire et d’un espace de jeux, en plus de procéder à la réfection des installations sanitaires et des terrains.

Au chapitre des honneurs, le Camping Les Lions d’Or a reçu sa classification quatre étoiles de Camping Québec, l’été dernier. Il a aussi été nommé deuxième meilleur camping au Québec en 2017 et entreprise touristique de l’année en 2018 dans la MRC de Maskinongé. Plusieurs autres prix d’excellence visant à reconnaître les efforts déployés par les propriétaires et la qualité des services offerts ont également été reçus dans les dernières années.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des