«Ça n’a aucun sens!» – Guy Richard

Par superadmin
«Ça n’a aucun sens!» – Guy Richard

Guy Richard est mécontent de voir que François Quintal s'en prend à son intégrité

À LIRE AUSSI: Fin du sauvetage nautique et sur glace à Louiseville

LOUISEVILLE. L’ancien maire de Louiseville Guy Richard est fâché. Il questionne la décision du conseil municipal de retirer le sauvetage nautique et sur glace de Service de sécurité incendie de Louiseville et juge du même coup qu’il s’agit d’une décision irréfléchie.

«La décision est très questionnable. Je sais que les gars ont déjà utilisé le service à Maskinongé, à Sainte-Ursule et à Louiseville. C’est faux de dire que le service n’a jamais servi. C’est un gros projet! On avait investi beaucoup dans les équipements et la formation pour la sécurité des gens et du jour au lendemain on enlève ça! Je n’en reviens pas!», exprime Guy Richard.

Selon lui, la décision aurait dû être annoncée lors du dernier conseil municipal. «C’est un dossier qui a été fait en cachette et ils vont essayer de vendre les équipements avant le prochain conseil municipal. Je déplore cette décision du maire surtout qu’il dit à la télévision que l’argent va servir pour acheter un nouveau camion.»

Selon Guy Richard, les 5 000$ que prévoit économiser la ville ne représente pas une dépense inutile si l’on compare à des vies sauvées sur les eaux de la région.

«Ça ne coûte pas une fortune de conserver les équipements et de maintenir en vie le service. La Sûreté du Québec ne peut pas offrir le service et la Garde côtière ça va prendre une éternité. C’est primordial avec des rivières et le lac Saint-Pierre d’avoir un service comme ça surtout qu’on a deux centres de pêche!»

L’ancien maire croit désormais que la sécurité des pompiers et de la population est en jeu avec cette décision.

«On met en danger nos pompiers qui vont vouloir aller aider les gens quand même sans avoir les équipements requis. Ils vont vouloir intervenir même s’ils ne peuvent pas. C’est ridicule de prendre une décision comme ça en se basant sur une raison économique. Nous avons un service incendie performant et professionnel. Avec cette décision on régresse. J’ai bien hâte de voir ce que les pompiers vont en penser, mais ça risque d’être une nouvelle guerre!», s’exclame-t-il.

La SQ commente le dossier

La Sûreté du Québec a confirmé à TC Media qu’elle intervient en assistance lors des appels d’urgence sur les eaux comme le stipule son mandat.

«Nous avons le mandat d’effectuer de la patrouille nautique afin de faire respecter les lois et règlements sur les plans d’eau. La Sûreté du Québec n’a pas le mandat d’effectuer de la recherche et du sauvetage. Toutefois, s’il y a la vie d’une personne en danger, nous pouvons dépêcher des effectifs sur place, intervenir selon nos capacités et avec les équipements dont nous possédons. Nous avons des équipes formées dans certains postes de la région et les équipements nécessaires. Lors d’un appel, nous y allons selon la demande. Le délai diffère selon la nature de l’intervention et les équipements requis», confirme la sergente et porte-parole de la Sûreté du Québec Annie Thibodeau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires