Arrêt de mort pour une forêt centenaire de Saint-Élie-de-Caxton

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Arrêt de mort pour une forêt centenaire de Saint-Élie-de-Caxton
La Route des Lacs. (Photo : tirée de Google Maps)

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON. La Ferme forestière Winchester s’apprêterait à raser une forêt centenaire de grands pins rouges situés le long de la Route des Lacs, en direction de Saint-Mathieu-du-Parc.

En fait, l’abattage aurait commencé lundi (16 septembre), selon ce que rapporte le groupe Les Amis des grands Pins rouges sur les réseaux sociaux. Une manifestation est d’ailleurs prévue ce soir, à 18h, pour dénoncer ce déboisement à grande échelle. Il aura lieu devant le club privé. 

Voici l’intégral de la dénonciation du groupe qui circule sur Facebook.

«Ce segment de route est considéré comme une des plus belles pistes cyclables du Québec et elle attire en conséquence des milliers de cyclistes et de motocyclistes de partout au Québec, lesquels viennent participer à la vitalité économique du village rendu célèbre par le conteur Fred Pellerin.

En une journée seulement les quartes machines industrielles et les bûcherons dépêchés sur place ont déjà entamé ce travail qui, s’il est finalisé, va défigurer ce paysage unique. Mardi le 17 décembre [sic – septembre] la coupe se continuait et un des bûcherons sur place a confirmé qu’il s’agirait bien d’une coupe à blanc. « Ça sera pas beau » a-t-il commenté.

Depuis des années, les gestionnaires du club privé Winchester désirent couper cette forêt et ses grand pins dont plusieurs ont plus de 100 pieds de haut, et qui longent la route des Lacs sur environ deux kilomètres, afin de vendre les arbres et ainsi engranger un maigre profit. Ils ont avancé plusieurs arguments dont le danger qu’un arbre tombe sur la route mais des règlements de la municipalité et de la MRC de Maskinongé les en ont toujours empêché, ce coin du village étant protégé en raison de sa beauté exceptionnelle.

Confronté à des difficultés financières – le Club a déjà vendu certaines parcelles de terrain ces dernières années – le conseil d’administration à réussi à se procurer un rapport d’un ingénieur forestier grâce auquel une dérogation au règlement a été accordée par la MRC pour permettre une coupe à blanc. Ce rapport se base sur la tempête de verglas qui a frappé la région en novembre 2018 pour demander la coupe de centaines d’arbres et signer l’arrêt de mort de cette forêt et de ce paysage uniques. Et ce malgré que la majorité des arbres n’as pas été endommagée par cette tempête.

La municipalité dit avoir les mains liées face à la dérogation obtenue par le Club Winchester auprès de la MRC, et ni l’une ni l’autre n’ont déposé de contre expertise ou demandé d’injonction auprès d’un tribunal pour faire arrêter la coupe des arbres. Une rencontre est prévue cette semaine entre la municipalité et les gestionnaires du Club Winchester mais à la vitesse où la coupe des arbres a commencé, les minutes sont comptées.

Il est scandaleux qu’une poignée de riches membres d’un club privé puisse ainsi défigurer tout une portion d’un village déjà affecté par une baisse du nombre des touristes. La coupe des grands pins rouges de la Route des Lacs, lesquels ont été plantés en 1903, doit être empêchée.

Le Club Winchester ?

« The Winchester Club » a été fondé en 1880 par un riche américain dont le médecin avait prescrit d’aller prendre l’air. Au fil des ans, le club sélect duquel on ne peut être membre qu’au prix d’un abonnement annuel coûtant plus de 10 000$ – et avec l’approbation unanime de tous les membres – à reçu les mieux nantis du Québec et d’ailleurs pour leurs escapades de chasse ou de pêche effectuées sur les milliers d’hectares de terres et de de lacs possédées par le Club winchester

À la fin des années 70, le gouvernent du Québec a sonné la fin de la récréation et a nationalisé les nombreux clubs privés de ce genre qui avaient une main mise sur d’immenses parcelles de territoire au Québec. Le Club Winchester est un des rares ayant échappé à cette redistribution des ressources aux habitants du Québec : en 1980 il s’est converti en OBNL et est devenu la Ferme forestière Winchester, demeurant tout autant privée. Sa supposée mission est « d’établir et maintenir à Saint-Élie-de-Caxton une ferme de conservation de la forêt, de la flore et de la faune, terrestre et marine, et promouvoir la préservation de l’environnent et de la nature

Les gens de Saint Elie de Caxton ne profitent en rien de la visite des membres du Club Winchester. Quand ils m’arrivent pas dans une voiture de luxe pour un séjour rapide de chasse et pêche, ceux ci atterrissent directement en hydravion sur un des lacs privés du club et repartent de la même façon après avoir profité de nos ressources mais sans jamais avoir participé à la vitalité de notre village.

Que John F. Kenedy, René Lévesque ou même Jean-Pierre Ferland aient séjourné sur place au fil des ans n’a en rien changé le quotidien des habitants du village.

Mais que le Club Winchester décide de défigurer un des plus beaux paysages de Saint-Élie-de-Caxton laissera une trace indélébile dont les habitants du village se souviendront pour les années à venir.

Les citoyens de Saint-Élie-de-Caxton qui s’opposent à cette coupe à blanc sont invités à se rejoindre devant la Ferme forestière Winchester à 18h ce 17 septembre. Afin de ne pas encombrer la route, laissez vos véhicules un peu plus loin dans la première entrée du Lac Long.»

Signé : Les Amis des grands Pins rouges.

La MRC réagit

Après avoir pris connaissance de la dénonciation du groupe, la MRC de Maskinongé a tenu à apporter une précision importante aux propos que font circuler Les Amis des grands Pins rouge. La voici, telle qu’acheminée à l’Écho de Maskinongé.

«Il inexact de dire que la « MRC a accordé une dérogation ».

L’article 4.14 du Règlement régional concernant la forêt privée indique que lorsqu’une prescription sylvicole signée par un membre de l’Ordre des ingénieurs forestiers est déposée à la municipalité, et qu’elle stipule que les arbres ont été endommagés, le propriétaire peut faire la coupe.

Vous trouverez le règlement en question ici : http://www.mrc-maskinonge.qc.ca/component/docman/doc_download/319-221-11-reglement-regional-en-foret-privee-13-avril-2011.html

4.14 AUTRES CAS D’EXCEPTION

Les dispositions du présent règlement ne s’appliquent pas pour les autres cas d’exceptions mentionnées ci-dessous. Cependant, une prescription sylvicole préparée et signée par un membre de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec doit être déposée à la municipalité concernée. Pour faire suite à la réalisation des travaux mentionnés dans la prescription sylvicole, un rapport  d’exécution préparé et signé par un membre de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec doit être déposé à la municipalité concernée. Les autres cas d’exception sont les suivants :

– Pour effectuer une récolte finale de plantation;

– Pour effectuer la récolte d’une plantation d’essences à croissance rapide (révolution ou cycle inférieur à 10 ans) cultivée à des fins de production de fibre ou de biomasse forestière;

– Pour effectuer la récolte lorsqu’un peuplement forestier est endommagé par le feu, le vent, le verglas ou tout autre phénomène naturel;

– Pour effectuer la récolte lorsqu’un peuplement forestier est affecté par une épidémie sévère d’insectes ou d’autres agents pathogènes.

Ce règlement a été adopté en 2011 par le conseil des maires de la MRC.

C’est la première fois qu’une situation semblable se présente et, à la demande de Saint-Élie-de-Caxton, le règlement sera révisé le plus rapidement possible afin de donner plus de pouvoirs aux municipalités lorsque des situations semblables se présenteront dans le futur.»

Partager cet article

9
COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
6 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
Louise OuelletJeanAusuLuc FortinBellemare, Josée Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Ferme Winchester
Invité
Ferme Winchester

La Ferme forestière Winchester tient à faire les mises au point suivantes et à corriger des inexactitudes dans le texte publié sur Facebook. 1- Tout d’abord et en argument au delà de tous les autres, les grands pins doivent être coupés parce qu’ils sont condamnés à mourir dans l’année ou sur une couple d’années et qu’ils vont se désécher devenant ainsi un danger à la sécurité publique. En effet, les arbres seront alors très susceptibles aux coups de vent et risquent de tomber sur la route 351 qu’ils bordent. Ceci concerne au moins 55% des pins dans les secteurs les…  Lire la suite »

Raoul
Invité
Raoul

Pourtant tiré de votre site web « Des visiteurs célèbres ont séjourné au Club. Entre autres, Sir Wilfrid Laurier, René Lévesque et la famille Kennedy, dont le père Joseph Patrick et le fils, John F. Kennedy, qui fut président des Etats-Unis. » et William H. Parker est bien le fondateur… 1880 : Le parcours du Club Winchester débute en 1880 avec l’intervention d’un Américain, William H. Parker.  William H. Parker est l’agent de la Beaver Lumber Company, une importante entreprise forestière qui transige avec ses clients (entrepreneurs forestiers, propriétaires de scieries) dans la région située au nord de Louiseville…  Lire la suite »

Ausu
Invité
Ausu

Il est tellement facile de dire que les arbres sont dangereux ! Avez-vous un rapport d’experts NEUTRES (c’est-à-dire qui ne sont pas vos « amis » et qui sont totalement libres d’émettre le rapport qu’ils veulent). Cet argument d’arbres dangereux on nous l’a servi à Verchères en 2009 lorsqu’on a abattu des dizaines d’arbres tri-centenaires en parfaite santé , ceci pour construire la route verte. Peu importe qu’ils soient centenaires ou non, ON NE COUPE PAS DES ARBRES, un point c’est tout. HONTE à la Ferme Winchester qui à l’heure des bouleversements climatiques détruits des arbres, notre oxygène ! Il…  Lire la suite »

Jean
Invité
Jean

6- À notre connaissance, John F Kennedy n’est jamais venu à Winchester et il n’y a aucun membre qui y vienne en hydravion! Le texte de Facebook contient beaucoup d’exagérations!

et tiré de votre site:

Des visiteurs célèbres ont séjourné au Club. Entre autres, Sir Wilfrid Laurier, René Lévesque et la famille Kennedy, dont le père Joseph Patrick et le fils, John F. Kennedy, qui fut président des Etats-Unis.

faudrait se brancher…

trackback

[…] au point concernant le déboisement entrepris lundi. Selon elle, des inexactitudes figurent dans le texte publié sur Facebook par le groupe Les amis des Grand pins rouges et elle tient à les […]

Bellemare, Josée
Invité
Bellemare, Josée

Pour ma part, j’ai adoré passé sur ce chemin durant les 40 dernières années car les arbres étaient super beaux. C’était remarquablement beau. Aujourd’hui malheureusement, ils sont devenus moins beaux, par le temps surement. Le déboisement me plait et je souhaite de plein gré que l’on replante ces memes arbres pour les revoir grandir encore….

Luc Fortin
Invité
Luc Fortin

Pourquoi faire du chichi avec une histoire pareille??? Si elle doit être coupé , elee doit l’être et c’est tout…Ils bont surement replanter parla suite?

Louise Ouellet
Invité
Louise Ouellet

De mon point de vue , il est extrêmement desolant et non respectueux de detruire un si beau paysage et de perdre ce que la nature veuille bien nous offrir. Il est de notre devoir de protéger les forêts qui nous entourent. N’est-ce pas un sujet urgent d’environnement pour notre planete qu’on veut sauver?? Les arbres sont les poumons de la planète et on passe notre temps à les.couper. Allons nous finir par nous réveiller et nous attarder à poser des gestes en faveur de notre belle planète.