Alexandra M. Veilleux veut agir pour le logement et le développement des communautés

Daniel Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

Alexandra M. Veilleux veut agir pour le logement et le développement des communautés
Alexandra M. Veilleux a présenté vendredi certains de ses engagements les plus importants en vue des élections du 3 octobre. (Photo : L'Écho : Daniel Birru)

POLITIQUE. Lors d’une allocution devant une vingtaine de ses militants, vendredi, la candidate du Parti libéral dans Maskinongé, Alexandra M. Veilleux, s’est engagée à assurer un soutien financier des municipalités de la MRC de Maskinongé pour la mise à jour des installations de traitements des eaux usées.

Dans son annonce, Mme Veilleux indique que ces installations constituent une nuisance à plusieurs autres infrastructures et initiatives de développement communautaire dans la région, à savoir le logement social, les zones agricoles, ainsi que le parc industriel de la MRC de Maskinongé. Selon elle, les installations de traitements des eaux usées en sont arrivées à leur pleine capacité, et il est primordial de s’attaquer à d’autres problématiques phares pour venir en aide à la population.

« Pourquoi n’a-t-on jamais parlé [de la gestion des infrastructures en lien avec les eaux usées] comme une solution à la crise du logement et à la pénurie de main d’œuvre dans Maskinongé? Après seulement deux mois de rencontres, je me suis vite rendue compte que c’était un enjeu fondamental pour la région, et personne ne s’est occupé de ça, » dit Alexandra M. Veilleux.

La candidate libérale déplore le fait que depuis le début de la pandémie, il y a deux ans, tout le monde au Québec savait qu’une importante pénurie de main d’œuvre pointait à l’horizon, mais que le gouvernement actuel n’en a pas fait assez pour essayer de la freiner. Il en va de même pour l’enjeu du logement social. Ces problématiques entraînent par la suite des contraintes importantes dans une série d’autres domaines, en particulier pour ce qui est de l’économie et du coût de la vie. Selon elle, des mesures sérieuses doivent être prises en compte pour en arriver à la résolution de ces problèmes importants, notamment dans le contexte inflationniste dans lequel le Québec est en ce moment.

Concrètement, le PLQ propose une allocation aînés récurrente de 2 000$ par année dans le but de combattre l’inflation. Un apport que la candidate veut mettre en place à compter du 4 octobre prochain, et elle se dit confiante qu’elle y arrivera, avec le soutien de ses militants.

« Une mise à niveau des infrastructures municipales est fondamentale pour résoudre d’autres défis comme la crise du logement et la pénurie de main-d’œuvre. Comment une entreprise peut-elle attirer des employés sans la possibilité de les loger ? De plus, la rareté de logements amène une pression supplémentaire sur le coût des loyers touchant directement les moins nantis, » a déclaré Mme. Veilleux. 

Les Québécois iront aux urnes le 3 octobre prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires