À l’écoute des agriculteurs de la Mauricie

À l’écoute des agriculteurs de la Mauricie
Laurence Lemire, travailleuse de rang pour la région de la Mauricie.

AGRICULTURE. Depuis la mi-octobre, la Mauricie dispose d’une nouvelle ressource qui agit à titre de travailleuse de rang pour l’organisme Au cœur des familles agricoles (ACFA). Laurence Lemire occupe cette fonction qui vise à aider les agriculteurs et agricultrices en situation de détresse psychologique. Cette addition pour le milieu agricole ne peut être que positif, estime René Beauregard, directeur général d’Au cœur des familles agricoles. «Il s’agit d’un projet-pilote d’un an. On veut éventuellement démontrer la pertinence d’avoir un service ici de façon permanente. Les besoins ne vont pas en diminuant. Les gens ne vont pas chercher de l’aide en ce moment. Nos producteurs et productrices sont souvent isolés par la nature de leurs tâches et la situation géographique où l’exploitation d’une entreprise agricole est possible. C’est pourquoi il est important d’aller vers eux». Laurence Lemire est issue d’une famille de producteurs agricoles et a elle-même étudié en agriculture à l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) de Saint-Hyacinthe pendant trois ans. Elle a également été copropriétaire d’une ferme laitière pendant plus de cinq ans.

«Je pense que l’ajout de ce service dans la région sera bien accueilli» – Laurence Lemire, travailleuse de rang

Dernièrement, Mme Lemire avait envie d’un changement de carrière et a décidé d’étudier pour devenir travailleuse sociale. «J’ai toujours aimé aider les gens. C’est un milieu que je connais bien et dans lequel j’ai grandi. Mon rôle me permettra d’écouter, de consulter, de rencontrer et d’accompagner des producteurs agricoles qui me seront référés par l’ACFA». La travailleuse de rang croit que l’un des principaux défis consiste à évoluer dans un vaste territoire. «La Mauricie est grande. Il va falloir que je me fasse connaître et qu’on fasse connaître nos services. Je vais aller à la rencontre des syndicats. J’ai déjà été approchée par la relève agricole. Je vais faire des présentations lors des assemblées générales. Il y a déjà des demandes sur le terrain. Je pense que l’ajout de ce service dans la région sera bien accueilli», souligne Mme Lemire. Rappelons que le concept de travailleur de rang s’inspire de celui de travailleur de rue et s’inscrit dans une approche préventive et proactive. Besoin d’aide? Communiquez avec l’ACFA au 450-768-6995. Les interventions sont gratuites et réalisées de façon confidentielle.  

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires