1000 demandes d’aide alimentaire de plus par mois à Moisson Mauricie/Centre-du-Québec

Par marie_eve_alarie
1000 demandes d’aide alimentaire de plus par mois à Moisson Mauricie/Centre-du-Québec
Les demandes d'aide alimentaire ont bondi en 2021 chez Moisson Mauricie/Centre-du-Québec (Photo : (Photo archives))

Chaque mois, 26 500 personnes ont fait une demande d’aide alimentaire à Moisson Mauricie/Centre-du-Québec dans la dernière année, dont 7815 enfants.

L’organisme régional a ainsi constaté une hausse de 1000 demandes d’aide par mois. « Le Bilan-Faim de mars 2020 avait été annulé en raison de la COVID. Lors des premiers mois de la crise sanitaire, nous avions alors noté une hausse de 2 000 demandes d’aide mensuelles. Nous voyons qu’un an plus tard, la situation semble s’être résorbée pour une bonne partie des nouvelles personnes qui avaient besoin. Mais la demande a tout de même augmenté depuis 2019 », indique Jean Pellerin, président de Moisson Mauricie/Centre-du-Québec.

Plus de 60% des ménages aidés sont composés de personnes seules, une augmentation de 4,5% par rapport à 2019.

« Ce sont pour les demandes d’aides pour les personnes seules qui ont le plus augmenté, constate M. Pellerin. C’est compréhensible dans la mesure où le coût de la vie augmente, que l’on pense à l’épicerie, l’essence, au coût hallucinant des loyers. Pour une personne seule, c’est un défi d’assumer ces coûts. Ça commence à être difficile pour beaucoup de personnes, pas seulement celles à faible revenu. »

Dans son Bilan-Faim 2021, Moisson Mauricie/Centre-du-Québec remarque aussi que 9% des demandes d’aide alimentaire proviennent des ménages qui ont la pension de vieillesse comme revenu principale et 10% qui ont revenu d’emploi ou qui sont prestataires d’assurance-emploi. On compte également 26% des ménages aidés qui incluent des enfants.

Cependant, les arrivages de nourriture chez Moisson Mauricie/Centre-du-Québec connaissent présentement une diminution importante. L’organisme travaille avec les associations Les Banques alimentaires du Québec ainsi que Banques alimentaires Canada pour augmenter les arrivages de nourriture.

« Il y a aussi des entreprises qui nous supportent. Les paliers gouvernementaux nous ont également donné un bon coup de main. Sans cette aide, on n’aurait pas pu passer à travers la dernière année quand il y a eu l’explosion des demandes pendant le confinement. Le problème en ce moment, c’est que l’arrivage de nourriture est 17% plus basse que l’an dernier, tandis qu’on voit la demande augmenter. C’est inquiétant pour 2022 », souligne le président de Moisson Mauricie/Centre-du-Québec.

Il est possible de faire des dons en ligne à l’organisme au www.moisson-mcdq.org.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires