Hausse des taxes de 3,73% à Saint-Boniface

Hausse des taxes de 3,73% à Saint-Boniface

Crédit photo : Photo L'Hebdo du St-Maurice – Patrick Vaillancourt

BUDGET. La municipalité de Saint-Boniface a adopté son budget 2019 le 17 décembre dernier et on note une augmentation du taux de taxes pour une maison moyenne de 3,73%.

Le budget total de la municipalité passe de 5,564 M$ pour 2018 à 5,778 M$ pour 2019.

La hausse du budget plus haut que le coût de la vie s’explique entre autres par une augmentation des taxes pour le projet de réfection de l’aréna, ainsi que de la nouvelle évaluation municipale prévue en 2019.

«La hausse du budget est en haut du coût de la vie, on en ait conscient. On avait un déficit pour l’aréna et suite à l’assemblée d’information et la tenue de registre, ç’a confirmé le choix du conseil d’aller de l’avant pour faire des réfections, commente le maire de Saint-Boniface Pierre Desaulniers. Puis nous avons un compte de 219 000$ pour l’évaluation municipale de 2019. Le conseil précédent n’avait pas mis de l’argent pour prévoir la hausse de cette année. Une chance qu’on avait un surplus d’environ 250 000$. On a été capable de prendre une partie du surplus pour éponger les coûts de l’évaluation.»

Concernant les immobilisations à venir à la municipalité, le maire Desaulniers mentionne notamment la finalité du projet d’assainissement des eaux qui devrait être complété en juin prochain, un projet de plus de 5 M$ qui permettra de raccorder plus de 600 résidences au réseau. Un bouclage du réseau d’aqueduc est aussi prévu sur le boulevard Trudel Ouest. De l’asphaltage est prévu à divers endroits de la municipalité.

Les élus ont aussi procédé à l’achat de machinerie pour l’entretien des trottoirs, ce qui permet de faire des économies comme l’entretien n’est pas donné en sous-traitance.

Concernant le projet de déménagement de la caserne incendie, la MRC de Maskinongé est à étudier un plan d’un regroupement régional pour la couverture de la protection incendie. «À date, on est six municipalités qui parlent d’un regroupement, et notre directeur incendie est en train de faire une analyse pour la caserne et les subventions qu’on pourrait obtenir», ajoute M. Desaulniers.

 

Poster un Commentaire

avatar