Déménager pour mieux servir sa clientèle

Déménager pour mieux servir sa clientèle

Dre Pamela Harvey, chirurgienne-dentiste et Dr Dominic Pontbriand, dentiste-propriétaire. (Absente lors de la photo: Dre Julie Latulippe-Thériault)

Crédit photo : Photo Pier-Olivier Gagnon

Clinique dentaire Dominic Pontbriand

ÉCONOMIE. La Clinique dentaire Dominic Pontbriand de Louiseville accueillera ses patients dans un tout nouvel environnement beaucoup mieux adapté à leurs besoins, en 2019.

Le projet prévoit l’acquisition d’un bâtiment appartenant anciennement à Service Canada sur l’avenue Saint-Augustin et le transfert des activités de la clinique à cet endroit. «L’espace de 800 pieds carrés dans lequel nous évoluons présentement est rendu trop restreint pour donner tous les services que nous voulons offrir à notre clientèle et pour assurer tous les suivis nécessaires. On manque vraiment d’espace et on a décidé de s’ajuster. On déménage dans un autre bâtiment à deux pas de l’école primaire», confirme le Dr Dominic Pontbriand, propriétaire.

La clinique dentaire occupera désormais une superficie de plus de 4 500 pieds carrés. Le bâtiment permettra l’aménagement de huit salles, soit quatre de plus que dans le local actuel. «Cet investissement va permettre de réduire les délais pour obtenir un rendez-vous. Je veux bien m’occuper de tout mon monde. On veut conserver la même qualité de service. On a une augmentation de notre clientèle depuis quelques années et il fallait maintenant avoir les installations adéquates pour traiter ces gens-là», explique M. Pontbriand.

Le fait de quitter l’avenue Saint-Laurent permettra à l’entreprise d’améliorer son accessibilité et de se rapprocher de l’école primaire de Louiseville. Les personnes handicapées ou à mobilité réduite auront accès à la clinique beaucoup plus facilement qu’auparavant. De plus, une trentaine d’espaces de stationnement seront maintenant offerts.

Ce projet prévoit l’ajout de cinq employés supplémentaires pour épauler l’actuelle équipe de 12 personnes. À ce chapitre, le propriétaire fait face à un défi de recrutement de personnel, comme c’est le cas dans plusieurs autres domaines. «On fait des recherches depuis bientôt un an et c’est très compliqué de trouver de la main-d’œuvre qualifiée. Pour le reste, on s’en sort bien, car on a des gens avec une bonne volonté dans la région qui veulent apprendre», rapporte-t-il.

Dominic Pontbriand a fait l’acquisition de cette clinique dentaire à Louiseville il y a quatre ans, des mains du Dr Ghislain Lévesque et de Dre Édith Mercier. Il souhaite conserver la même proximité avec sa clientèle qui dépasse d’ailleurs largement les frontières de la région. «Je suis un gars de région. J’ai emménagé dans la région dès que j’ai acheté la clinique. Je me suis bien adapté, les gens me voient ici et je dépense ici. Je veux une pratique familiale et familière», confie M. Pontbriand, dont l’implication dans le milieu est connue. Il occupe présentement le poste de président du conseil d’administration de la Maison de jeunes l’Éveil jeunesse de Louiseville.

Marché de niche à développer

Depuis 40 ans, cette clinique dentaire a toujours évolué dans la pratique générale. Bientôt, Dr Pontbriand et son équipe entendent développer une expertise spécifique pour la clientèle pédiatrique, tout en conservant sa clientèle adulte. «La région a des besoins énormes et on veut offrir un service complet à cette clientèle. On veut développer ce marché de niche. En ce moment, les enfants représentent 35 % de notre clientèle. On va déjà dans les établissements pour faire de la sensibilisation, mais on remarque qu’il y a encore beaucoup d’éducation à faire. On travaille là-dessus», admet-il, en précisant que ses employées seront aptes à traiter les jeunes aux prises avec de l’autisme ou des déficiences intellectuelles.

Pour agrémenter la visite des jeunes patients, la Clinique dentaire Dominic Pontbriand offrira une nouvelle salle d’attente multimédia et de divertissement pour les enfants. Elle comprendra notamment des télévisions pour la projection de films ainsi que des jeux vidéo. Pour les adultes, la salle d’attente comprendra une quarantaine de places assises.

Investissements majeurs

Ce projet de relocalisation de la Clinique dentaire Dominic Pontbriand est estimé à 2,2 millions de dollars. Il n’aura toutefois aucune incidence sur la grille tarifaire de la clinique qui suit les guides suggérés par les associations des dentistes et approuvés par l’Ordre des dentistes du Québec, promet le dentiste. En plus du volet immobilier, ces investissements permettront, entre autres, de moderniser des équipements.

«Je conserve les équipements qui sont toujours bons, mais en ayant de nouvelles salles, il faut effectivement en acquérir de nouveaux.  J’ai aussi décidé d’investir dans la radiologie 3D. C’est quelque chose qui ne se fait pas dans la MRC de Maskinongé présentement. Les normes s’en vont vers ça. Ça va permettre de détecter les choses de façon plus précoce s’il y a quoi que ce soit», formule-t-il.

Les travaux de la nouvelle Clinique dentaire Dominic Pontbriand sont débutés depuis le 29 novembre. L’ouverture officielle est prévue à la mi-mars.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Poster un Commentaire

avatar