Béton Bellemare reconstruira

Bernard
Bernard Lepage
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L'entreprise continue de fonctionner comme si de rien n'y était

Le Groupe Bellemare est résolu à reconstruire son usine de béton de Louiseville presque complètement détruite il y a une semaine par un incendie.

Béton Bellemare reconstruira

«Si notre assureur déclare une perte totale, explique Tom Bellemare, directeur des opérations, on va prendre un peu plus de temps pour examiner nos plans et reconstruire mieux en fonction de nos besoins futurs.»

Advenant une décision contraire, Béton Bellemare se mettra plus rapidement à la tâche mais en se contentant de reconstruire ce qui a été détruit. «Mais la première étape, c'est de nettoyer le site. On devrait s'y mettre dès le début de la semaine quand notre assureur va avoir effectué son travail.»

Les dommages s'élèvent à tout près de 1,5 million$, dont environ 500 000$ pour les trois camions lance-pierres complètement calcinés à l'intérieur du garage. Pour le moment, la cause de l'incendie n'a pas été déterminée mais on suspecte un système de chauffage alimenté au gaz naturel et qui était installé au plafond du bâtiment.

Cet incident survenu en milieu d'après-midi le 12 avril a donné lieu à de beaux gestes de solidarité dans le courant de la semaine. «Les pompiers ont fait un travail extraordinaire dans les circonstances, souligne Tom Bellemare. Même le maire Richard est venu me voir pour m'offrir l'aide de la municipalité en cas de besoin.»

Pour la clientèle de Béton Bellemare, rien n'y a paru même si cela paraît incroyable pour quelqu'un arpentant le site de l'incendie. Dès la journée de dimanche, l'usine mobile de Béton Bellemare a été rapatriée à Louiseville puis greffée aux silos qui n'ont pas été endommagés durant le sinistre. Puis des roulottes de chantier ont été installées pour accueillir les bureaux administratifs. Le Groupe Bellemare pouvait également compter sur ses installations à Trois-Rivières et Shawinigan pour venir en aide en cas de besoin.

Dès les premiers jours de la semaine, l'équipement de fortune était en mesure d'approvisionner les bétonnières à raison de 60 mètres cubes par heure alors que l'usine louisevilloise atteignait son maximum à 65 mètres cubes. «C'est comme une Formule Un cette affaire-là, souligne avec fierté Tom Bellemare. On va rester comme ça pour environ cinq mois. Nos nouvelles installations devraient être fonctionnelles pour le début de l'automne.»

Pour le directeur des opérations, cet exploit est attribuable à toute son équipe qui a mis les bouchées doubles afin que rien n'y paraisse chez la clientèle. «Les employés ont été extraordinaires. Cet incident a eu un effet remarquable au sein de nos différentes divisions. Tout le monde prenait ça à cœur. C'est un épisode malheureux mais qui va resserrer les liens dans le Groupe Bellemare.»

Organisations: Groupe Bellemare

Lieux géographiques: Louiseville, Trois-Rivières, Shawinigan

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires