Unique en son genre

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Planète Rémi

En mémoire de Lise Régnier.

Il y a de ces gens qu’on rencontre pour la première fois et qui inspirent confiance au premier coup d’œil. Vous savez, ces personnes qui dégagent la bonté, l’amabilité, la sagesse? Qui vous parlent comme si vous vous connaissiez depuis toujours, comme si vous faisiez partie de la famille ? C’est malheureusement une espèce en voie de disparition dans notre société de «chacun pour soi» où, paradoxalement, l’isolement gagne du terrain à l’ère des réseaux «sociaux».

Ironiquement, c’est grâce à Facebook si j’ai pu rencontrer une de ces personnes si unique. Lorsqu’on m’a convoqué aux bureaux de TC-Média en janvier 2010 pour devenir collaborateur de la page du journal, il y avait cette petite femme de qui émanait une bonne humeur et une joie de vivre contagieuse malgré le fait évident d’une santé précaire trahie par son appareil respiratoire.

Dès la première poignée de main le lien de complicité était déjà fait.

Nous n’avons travaillé ensemble que quelques mois seulement, mais l’impact qu’elle a eu sur moi est encore présent au moment même où j’écris ces lignes. Lors de mes premières chroniques, j’étais sans repères, j’étais perdu, je manquais de confiance en moi et je me demandais dans quoi je m’étais embarqué. Ses messages d’encouragements et de félicitations m’ont poussé à continuer et à combattre les doutes de ce qu’on appelle le syndrome de l’imposteur. De simples messages... et pourtant !

On ne mesure pas toujours la portée de nos gestes. Le nombre de fois où on s’abstient d’un petit « Bonjour » ou d’un petit message anodin qui auraient pu faire la différence dans la journée ou la vie de quelqu’un, même inconnu, est sûrement beaucoup plus grand qu’on le pense. Allez ! Socialisez !

Merci Lise ! J’envoie des ondes positives pour toi et ton fils, bon courage !

En mémoire de Lise Régnier qui nous a quittés le premier février 2012

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires