Une dernière fois!

Une dernière fois!

Alzano Brûlé (Roger Provencher) et le Quêteux Milette (Guy Milette)

Crédit photo : Photo gracieuseté

La Veillée à Joseph à la Place Canadel

ÉVÈNEMENT. «Jamais je n’aurais pensé faire une autre Veillée à Joseph».

À quelques jours de retrouver son fidèle public, Roger Provencher est fébrile. Il reprendra là où il a laissé en 2011 avec son acolyte Guy Milette.

Le duo remontera sur scène, le 5 octobre prochain à 20h, pour souligner à sa façon le 40e anniversaire du Festival de la galette de sarrasin de Louiseville, avec des interventions humoristiques et des prestations musicales mettant en vedette les personnages Alzano Brûlé, le cultivateur, le Quêteux Milette, Raoul et Méo.

La Veillée à Joseph a débuté en 2002. Cet évènement est rapidement devenu un incontournable dans la programmation du festival en faisant salle comble chaque année.

Cette soirée est une idée originale de Germain Branchaud. «Dans le temps du festival, il se déguisait et il ressemblait à Joseph Bernier de la série télévisée Entre chien et loup. Tout le monde l’appelait Joseph. Il a lancé l’idée et il est venu me chercher. C’est ce qui a succédé aux soirées folkloriques. On a fait la première Veillée à Joseph dans un chapiteau à l’aréna avant de déménager à la Place Canadel où ont été présentées huit des dix Veillées à Joseph», se souvient Roger Provencher, qui célèbre son 70e anniversaire de naissance ce mois-ci.

«On en a dit des niaiseries, mais on en a encore beaucoup à conter»
– Roger Provencher

Dans le passé, Roger Provencher a œuvré pendant 25 ans à l’animation du Festival de la galette de sarrasin et 30 ans dans l’organisation. Ce dernier a recruté Guy Milette en 1991. Ce duo a été à la tête de la Criée pendant 20 ans. Le succès qu’ont connu ces deux inséparables est principalement attribuable à leur excellente complicité.

Roger Provencher espère que la Place Canadel sera remplie pour la Veillée à Joseph, le 5 octobre prochain. Photo Pier-Olivier Gagnon.

«Comme dans le temps»

S’ils reviennent sur la scène lors des prochains jours, c’est notamment parce qu’ils ont l’intention de participer au succès de cette édition mémorable. «Moi, j’ai à cœur le festival. Si je ne l’avais pas à cœur, je ne serais pas revenu. Je voyais venir le 40e et ça me travaillait dans la tête. J’ai été animer une veillée avec les Cousins Branchaud et Guy Branchaud m’a mis ça dans la tête. Avant qu’il me dise ça, c’était déjà classé et je n’avais pas l’intention de revenir. Quand il m’en a parlé, il m’a donné le goût. Le projet s’est concrétisé et j’ai bien hâte de revoir les gens. La Veillée à Joseph, c’est quand même quelque chose qui a marqué les gens», reconnait Roger Provencher.

Roger Provencher et Guy Milette partageront la scène avec deux groupes de musique traditionnelle, soit les Cuillères à Carreaux et les Cousins Branchaud. Ils ont comme principal objectif de s’amuser. «J’ai habitué le monde à mes folies. J’aime rire et dire des niaiseries. Cette veillée-là, j’y tiens! Elle va ressembler à ce qu’on a connu. Il y a déjà un engouement et les gens en parlent. C’est un beau challenge pour moi. J’ai bien hâte!».

Questionné sur la préparation nécessaire pour la réalisation d’un tel évènement, Roger Provencher ne s’en fait pas trop avec cette étape préliminaire. «Un mois avant, je n’ai aucune idée à quoi va avoir l’air le spectacle. Je suis un gars d’idées. On se donne les grandes lignes et après on brode autour de ça. Il y a du matériel improvisé. Après toutes ces années, il y en a eu des anecdotes et des histoires. On en a dit des niaiseries, mais on en a encore beaucoup à conter. Les gens connaissent notre style et viennent nous voir pour rire», explique Roger Provencher.

La Veillée à Joseph sera présentée le vendredi 5 octobre dès 20h … jusqu’aux petites heures du matin!

Poster un Commentaire

avatar