Une Caxtonienne participera au Défi kayak Desgagnés

Une Caxtonienne participera au Défi kayak Desgagnés

Élise Morin prendra part au Défi kayak Desgagnés au début du mois d'août.

Crédit photo : Photo Pier-Olivier Gagnon

DÉFI.  Du 9 au 12 août, Élise Morin réalisera l’un des plus importants défis physiques de sa vie, celui de parcourir 250 km en kayak, entre Montréal et Québec, en quatre jours.

Citoyenne de Saint-Élie-de-Caxton depuis trois ans, Mme Morin participera pour la première fois au Défi kayak Desgagnés au profit de Jeunes musiciens du monde qui a pour mission de favoriser le développement personnel d’enfants et d’adolescents issus de milieux à risque au moyen d’activités musicales offertes gratuitement. L’organisme accompagne chaque année plus de 1 500 jeunes.

Elle fera partie des 150 kayakistes qui pagayeront sur le fleuve Saint-Laurent dans le cadre de ce défi d’endurance.

Depuis quelques semaines, Élise Morin s’entraîne sur les plans d’eau de la région avec son kayak de mer afin de vivre pleinement cette expérience humaine exceptionnelle axée sur le dépassement de soi, la persévérance, l’esprit d’équipe et la solidarité.

«Je fais beaucoup de kayak et je fais de la musculation. J’ai vu passer ça sur Internet et j’avais vraiment le goût de le faire. À la base, c’est vraiment le défi physique qui m’intéressait. Ça toujours été super important pour moi de bouger. Je me suis lancée, ça m’inspirait et je suis vraiment motivée intrinsèquement», indique Élise Morin, participante.

«Le kayak et la musique, ce sont deux passions pour moi»
– Élise Morin

Femme très active, amoureuse de plein air, des sports nautiques et souhaitant inculquer de bonnes habitudes de vie à ses enfants, la Caxtonienne est mère de deux petites filles. L’aspirante kinésiologue connait l’importance et les bénéfices que l’art et les saines habitudes de vie peuvent avoir sur le développement des jeunes.

«Je le fais pour moi, pour les jeunes, pour le travail d’équipe et pour la solidarité. C’est un défi en solo que je souhaitais accomplir seule. En plus, c’est pour une très belle cause, celle de donner accès à des cours de musique aux jeunes issus des milieux défavorisés», ajoute Mme Morin.

«Ce sont des valeurs que je souhaite partager à mes enfants. C’est important de s’impliquer et de donner de soi. Le kayak et la musique, ce sont deux passions pour moi. C’est juste parfait!  Je ne suis pas une coureuse. Je suis une fille d’eau!»

Chaque participant du Défi Kayak Desgagnés doit amasser 2000$. Élise Morin a déjà le tiers du montant d’amassé. «C’est la plus grosse partie du défi. J’essaie de sensibiliser les gens et de les amener à contribuer à la cause, mais ce n’est pas évident», rapporte-t-elle.

Pour atteindre l’objectif fixé par le défi, la kayakiste a donc organisé un spectacle-bénéfice au Rond Coin de Saint-Élie-de-Caxton avec le groupe électro Gramofaune, récemment. Elle vend également des chandails fabriqués au Québec avec des fibres naturelles pour aider à financer sa participation. Ces t-shirts affichent un design typiquement mauricien. L’illustration qui s’y trouve a été réalisée par l’artiste et graphiste caxtonienne Catherine Bard.

Les participants au Défi kayak Desgagnés s’arrêteront au Domaine du lac Saint-Pierre à Louiseville et au Parc de l’Île Saint-Quentin de Trois-Rivières le 10 août prochain. D’ici là, il est toujours possible de faire un don sur le site du défi au: https://www.jedonneenligne.org/jeunesmusiciensdumonde/campagne/DefiKayak/

Poster un Commentaire

avatar