La Tuque honore son pari avec Louiseville

La Tuque honore son pari avec Louiseville

Yvon Deshaies, maire de Louiseville et Pierre-David Tremblay, maire de La Tuque, portant le chandail du Bellemare de Louiseville.

Crédit photo : Photo Michel Scarpino

HOCKEY. C’est fait. Promesse tenue. Depuis jeudi midi, le drapeau de la Ville de Louiseville flotte au mât de l’hôtel de ville de La Tuque.

On sait que les maires de La Tuque et de Louiseville, Pierre-David Tremblay et Yvon Deshaies, avaient parié sur la victoire de leur équipe respective lors de la série finale de la Ligue de hockey senior AAA du Québec (LHSAAAQ). On connaît l’histoire : le Bellemare a vaincu les Loups en quatre rencontres.
Respectant ainsi son pari, le maire de La Tuque a invité son homologue de Louiseville à dîner. Cela, non sans avoir placé le drapeau louisevillois au mât et porté le chandail du Bellemare.

Les deux politiciens placent cette rencontre bien au-delà des considérations sportives. C’est le signe d’une excellente entente régionale. «Je suis bien content, on a gagné. C’est un beau défi. C’est le fun. Vous savez, le hockey c’est bon pour notre économie. À La Tuque, il y avait du monde, chez nous

Yvon Deshaies et Pierre-David Tremblay montrent le drapeau de Louiseville qui flotte au mât de l’hôtel de ville de La Tuque. Photo Michel Scarpino

aussi. C’est ça qui est important. Ça attire du monde de partout. Les gens vont regarder un calibre de hockey vraiment intéressant. On voit cette saison que le Bellemare était supérieur», lance avec le sourire le maire de Louiseville.

Pour Yvon Deshaies, il s’agissait d’une première visite en sol latuquois.  Le coloré maire s’est même permis cette blague, à la vue de son drapeau flottant dans le ciel latuquois: «Pourquoi ne pas annexer La Tuque à Louiseville ? C’est possible: Porto Rico appartient bien aux Américains».
De son côté, le maire de La Tuque était bien fier d’accueillir son homologue de Louiseville. «Derrière tout ça, se développent des liens et de grandes amitiés. On a beaucoup à apprendre d’un peu tout le monde. Pierre-David perd une gageure, mais ce qu’on construit est encore plus important que le geste qu’on pose aujourd’hui», confie pour sa part le maire Tremblay.

«On a l’occasion de publiciser un petit événement pour démontrer que les maires travaillent ensemble. La région, c’est important», poursuit-il.

Fierté locale

Pour Yvon Deshaies, un club de hockey, c’est une vitrine exceptionnelle pour sa ville. Il rappelle être d’autant plus fier d’avoir une équipe gagnante. «Toute l’organisation est aimée du public. Les gars sont sur la coche. On a un bel aréna, il y a un bel accueil et les gens sont formidables. On est bien content d’avoir cette équipe à Louiseville. Le club nous fait rayonner partout et c’est pourquoi la Ville participe dans ce projet. C’est un bel attrait, c’est bon pour notre ville et c’est bon pour notre économie», souligne-t-il. (Avec la collaboration de Pier-Olivier Gagnon)

Poster un Commentaire

avatar