Tentative de vengeance envers des meurtriers

Tentative de vengeance envers des meurtriers

La théorie de l'horloger, nouveau roman de Richard Martin.

Crédit photo : Photo gracieuseté

LECTURE. L’auteur Richard Martin amorce la nouvelle année avec un nouveau roman et cette fois, il plonge les lecteurs dans le suspense.

Depuis des années, l’auteur de Sainte-Ursule a cette facilité de transmettre à ses lecteurs des histoires fictives élaborées avec des expériences vécues ou en faisant référence à des gens de son entourage. Au bout de ses doigts, les mots s’enchaînent un à un dans le but de faire découvrir des histoires de différents univers puisées à même ses réflexions.

En novembre dernier, l’Ursulois a publié La théorie de l’horloger, un ouvrage de 496 pages écrit en l’espace de huit mois.

La théorie de l’horloger, c’est l’histoire de Charles Perkins qui avait une vie parfaite avec sa femme Kate et ses deux enfants jusqu’à ce que des inconnus fassent irruption chez lui et que ces derniers tuent le couple avant de kidnapper les enfants qui deviendront des esclaves. Témoin du meurtre de ses parents, le jeune Matthew tentera tout au long de l’histoire de retrouver sa sœur Anna et les artisans de ce crime afin de se venger.

«Matthew rencontrera un horloger sur son chemin qui tentera de lui faire comprendre que dans la vie lorsqu’on a un plan, il s’agit d’une situation identique au mécanisme d’une horloge. Autrement dit, il faut installer un engrenage, un deuxième engrenage et ainsi de suite. Par contre, personne ne peut savoir quel engrenage sert à quoi. Donc, quand on fait un plan, personne ne peut savoir pourquoi on veut poser tel geste, mais à la fin quand on va partir le balancier, c’est là qu’on va vraiment savoir si on a été minutieux, si le plan va se mettre en œuvre et va bien fonctionner», explique Richard Martin.

Inspiré par le roman d’Alexandre Dumas, Le comte de Monte Cristo, le personnage principal tentera de mettre en branle un plan qui pourrait le satisfaire.

À la fin de cette histoire, le lecteur aura l’occasion de découvrir si le plan élaboré fonctionne ou non.

La théorie de l’horloger est le quatrième roman de Richard Martin. Il est publié aux Éditions de l’Apothéose.

Visibilité

L’auteur mauricien multiplie ses apparitions dans les salons du livre chaque année. Ces visites lui permettent de faire sa place dans le vaste réseau littéraire québécois. «Je fais les salons de Montréal, Trois-Rivières et Québec. J’ai toutefois augmenté ma présence dans tous les petits salons en région. C’est beaucoup plus gagnant pour moi. On a un contact beaucoup plus privilégié avec les gens qui ont soif de découvrir de nouveaux auteurs. Dans les grands salons, c’est plus difficile d’établir un contact avec les visiteurs, car ils viennent davantage pour voir les vedettes», reconnait M. Martin.

«Les gens sont gentils, sont chaleureux et j’ai toujours un bel accueil. Les petits évènements publics et les activités locales sont de bonnes portes d’entrée pour se faire connaître et vendre des livres».

Le prochain roman à être publié par Richard Martin sera Nous ne sommes pas seuls chez nous tome 2. Les romans de l’auteur de Sainte-Ursule sont disponibles à la Boucherie Dauphin de Sainte-Ursule, à la bibliothèque locale, à la papeterie J-A Giguère et dans les librairies de la région sur commande.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Poster un Commentaire

avatar