Une championne canadienne à Saint-Édouard

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Une championne canadienne à Saint-Édouard
Karol-Ann Lambert de Saint-Édouard-de-Maskinongé est championne canadienne de taekwondo dans la catégorie sénior féminin poids légers

TAEKWONDO. À 20 ans seulement, Karol-Ann Lambert de Saint-Édouard-de-Maskinongé est sacrée championne canadienne de taekwondo dans la catégorie sénior féminin poids légers, division ITF.

Elle détient le titre de championne canadienne depuis 2008. Titre qui l’a suivie au fil des ans, bien qu’elle ait changé de catégorie en 2011. «Je suis dans la catégorie sénior depuis trois ans et, avant, j’étais dans la catégorie junior. J’ai réussi à conserver mon titre même en changeant de catégorie», explique l’athlète.

Sa passion pour le taekwondo, Karol-Ann l’a découverte à l’âge de 9 ans. «À l’époque, ma sœur et des amies en faisaient, alors j’ai essayé, raconte-t-elle. Je n’ai jamais arrêté depuis. J’ai commencé à m’entraîner plus intensivement et, en 2005, j’ai commencé à faire des compétitions.»

Alors ceinture verte, elle décroche une troisième place en combat au championnat provincial. L’année suivante, soit en 2006, elle obtient sa première médaille d’or lors d’un tournoi Canada–États-Unis.

En décembre 2007, Karol-Ann Lambert obtient la ceinture noire 1er dan. Deux ans plus tard, l’athlète décroche la ceinture noire 2e dan. Cet automne, elle passera son examen pour la ceinture noire 3e dan.

De nouveaux défis

Karol-Ann a également débuté cette année les entraînements dans la division WTF. En mai dernier, elle s’est mérité la deuxième place à la Coupe Chong Lee, qui se tenait à Montréal. Il s’agissait d’une compétition pour les classes B comptant quelque 1 000 participants.

«Même si je commence en WTF, je peux dire que j’aime vraiment ça, confie la jeune athlète de 20 ans. C’est plus axé sur le combat et c’est ce que je préfère. Prochainement, je vais continuer de m’entraîner fort pour d’autres compétitions dans cette division.»

Elle qui a fait ses premiers pas dans cette discipline au club de Taekwondo de Louiseville peut compter sur la présence et les conseils de Patrick Richer, son entraîneur depuis le tout début. «Karol-Ann est une athlète très facile à diriger. Elle applique bien les conseils et on constate les résultats obtenus. Elle est un très bel exemple pour les athlètes du club», mentionne M. Richer.

Un entraînement rigoureux

Pour atteindre de tels résultats, il va s’en dire que Karol-Ann consacre beaucoup de temps et d’efforts à l’entraînement. «Je fais entre une heure et deux heures de taekwondo par jour. Je fais aussi de la course le matin et de la musculation entre mes cours. C’est un horaire chargé qui nécessite une bonne gestion de mon temps et beaucoup d’organisation, mais j’aime tellement mon sport que ça en vaut la peine», conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires