Un skatepark à Saint-Édouard-de-Maskinongé

Un skatepark à Saint-Édouard-de-Maskinongé
Réal Normandin, maire de Saint-Édouard-de-Maskinongé, devant l'emplacement où sera aménagé le nouveau skatepark. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

LOISIRS. Les amateurs de planches à roulettes, de trottinettes et de patins à roues alignées pourront bientôt s’exercer à Saint-Édouard-de-Maskinongé. La municipalité a choisi d’investir près de 55 000 $ pour se doter d’un nouveau skatepark. Cette installation sera accessible dès cet automne.

Ce projet s’inscrit dans la volonté du conseil municipal d’améliorer les infrastructures sportives et récréatives de façon à bien servir la population et à attirer de jeunes familles à s’établir à Saint-Édouard-de-Maskinongé. « C’est un bel ajout. C’est un projet qui nous tient particulièrement à cœur et qui vient répondre à un besoin exprimé dans notre milieu. C’était une demande de nos citoyens. On le fait surtout pour les jeunes, mais c’est une infrastructure qui pourra être utilisée par les moins jeunes aussi. On essaie de garder nos jeunes ici. Pour ça, il faut investir et améliorer nos services. On s’assure qu’ils ont ce qu’il faut pour s’amuser dans notre municipalité », indique le maire, Réal Normandin.

Le skatepark à configuration variable sera aménagé derrière l’hôtel de ville, près de la patinoire municipale, sur le site où se trouvait l’ancien terrain de tennis. En plus d’être éclairé, il comportera cinq modules amovibles installés sur une surface asphaltée. Les travaux devraient débuter à la fin du mois. « C’est une première phase. Si jamais on voit que ça va bien et qu’il y a un bon achalandage, rien ne nous empêche d’acheter d’autres modules dans les années à venir. Ce qui est intéressant là-dedans, c’est que le skatepark sera près des autres infrastructures sportives et il sera facilement accessible. Les gens pourront s’y rendre à pied ou en voiture. Il y a un stationnement à côté. C’est un endroit sécuritaire et à la vue de tout le monde. Pendant qu’un enfant se rend au skatepark, un autre de la même famille pourra jouer dans le parc et le parent pourra surveiller les deux jeunes », souligne M. Normandin.

Le maire de Saint-Édouard-de-Maskinongé assure que le port d’équipements de protection sera obligatoire, dont le casque protecteur.

La municipalité bénéficie d’une aide financière de 23 335,84 $ de la Politique de soutien aux projets structurants (PSPS) pour l’amélioration des milieux de vie de la MRC de Maskinongé et d’une contribution de 25 000 $ de la Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie. « Les gens ont hâte d’avoir un skatepark. Ils sont heureux. Nous avons environ une cinquantaine de jeunes à Saint-Édouard. Certains d’entre eux se rendaient dans les autres municipalités pour pouvoir faire de la planche, de la trottinette ou du patin. Ces jeunes-là vont probablement rester ici et c’est à eux que les installations vont profiter même si c’est pour tout le monde », rapporte M. Normandin.

Réal Normandin se montre très satisfait de la qualité des infrastructures sportives dans sa municipalité. « On tente du mieux qu’on peut d’améliorer nos installations sportives avec les moyens que nous avons. Chaque année, on investit. Les subventions nous aident beaucoup. En 2019, nous avons refait la patinoire au complet. Nous avons ajouté des terrains de pickleball. Nous avons un terrain de baseball, un parc pour les enfants, des balançoires et bientôt un skatepark. Il y a de quoi pour divertir toute la famille », dit-il.

Le conseil municipal de Saint-Édouard-de-Maskinongé entend poursuivre son objectif d’améliorer les services offerts aux citoyens et de travailler à la revitalisation de la municipalité, et ce, dans tous les secteurs d’activité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires