Un périple de 1250 km pour une bonne cause

Un périple de 1250 km pour une bonne cause
Denis Dionne et sa fille Kim ont immortalisé leur passage à Louiseville. (Photo : Photo courtoisie - Facebook)

LOUISEVILLE. Denis Dionne traverse le Québec à la marche, de Percé à Gatineau, au profit de la Société de recherche sur le cancer. Touché de près par cette maladie, ce Trifluvien a choisi de s’impliquer personnellement pour faire avancer cette cause. Il était de passage à Yamachiche, Louiseville et Maskinongé le 31 juillet dernier où il poursuivait son périple de 1250 kilomètres.

L’homme âgé de 65 ans a comme objectif de réaliser son défi en 40 jours. Il parcourt entre 25 et 35 kilomètres par jour, selon ses capacités et les conditions météorologiques. « Après avoir relevé des défis personnels, des défis auprès de la Société de recherche sur le cancer et de constater que les besoins sont de plus en plus grands, j’ai décidé de traverser le Québec à la marche. Ce défi personnel rendra hommage à des membres de ma famille, des amis ainsi que tous les hommes, les femmes et les enfants qui ont combattu ou qui se battent quotidiennement pour vaincre cette terrible maladie », raconte-t-il.

Cette traversée du Québec constitue pour M. Dionne sa plus longue randonnée à vie. L’ampleur du défi qu’il s’est lancé ne lui fait pas peur. Au contraire, il le fait avant tout pour une cause qui lui tient à cœur.

Randonneur expérimenté, Denis Dionne a entamé sa marche le 29 juin dernier en Gaspésie. Lors de son arrêt dans la MRC de Maskinongé, au cours des derniers jours, il ne lui restait plus que 300 kilomètres à franchir pour atteindre sa destination finale. « Ce n’est pas une course et il n’y a pas de pression. Au bout du compte, l’important c’est de ramasser des fonds et d’arriver à destination », lance l’homme originaire de Cacouna.

Au Canada, près d’une personne sur deux recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie. L’aventurier rappelle que depuis le mois de mars 2020, tous les efforts ont été mis sur la recherche d’un vaccin contre la COVID-19 afin de retrouver une vie normale. Du même coup, il ajoute que le cancer ne prend pas de vacances et que les statistiques sur les nouveaux cas de cancer ne sont pas à la baisse. « Il y a 40 ans, la chance de survie à un cancer était de 25 %. Actuellement, le taux de survie est de 60 %. Grâce à la recherche, les chances de survivre à un cancer continuent d’augmenter. La recherche a un gros impact », note le passionné de randonnée.

Le randonneur Denis Dionne est accompagné de sa compagne Doris Thibault et de sa fille Kim.

C’est d’ailleurs ce qui motive Denis Dionne dans cette initiative personnelle, lui qui souhaite amasser des fonds pour aider la Société dans son combat contre le cancer. Ces fonds contribueront à l’obtention de diagnostics plus rapides et efficaces, d’améliorer les traitements et de mieux comprendre les moyens pour prévenir le cancer.

M. Dionne espère amasser un montant de 25 000 $. Au moment d’écrire ces lignes, le randonneur avait recueilli 13 087 $, soit 52 % de son objectif.

Tout au long de son trajet, Denis Dionne invitait les gens à faire un bout de chemin avec lui. Il est possible de faire un don en se rendant sur: www.traverseedenisdionne.ca. Pour consulter toutes les étapes de son périple, rendez-vous sur la page Facebook Traversée du Québec 2021 SRC.

Denis Dionne entend réaliser deux autres défis de marche au profit de la Société de recherche sur le cancer, soit en Norvège en 2022 et au Cambodge en 2023.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Manon Pepin
Manon Pepin
1 mois

La recherche sur le cancer est la clé pour vaincre cette maladie. Bravo M. Dionne et votre famille de contribuer à faire avancer la recherche. Vous êtes admirable. Bonne route!