Trois-Rivières hôte d’un évènement d’envergure

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette

COURSE. L’Hippodrome 3R de Trois-Rivières s’est placé sous les réflecteurs en décembre dernier lorsque la direction de la piste a annoncé la reprise de l’un des événements les plus prestigieux de la course sous harnais au Canada, soit le «Prix d’Été». Cette course spéciale se tiendra ce dimanche 21 septembre.

En jeu, il y aura une bourse garantie de 200 000$ pour la finale, en plus d’une course consolation pour un enjeu de 50 000$.

Voilà qui en fait le plus riche événement en Amérique du Nord pour les ambleurs âgés de quatre ans. Le «Prix d’Été» sera sous la présidence d’honneur de Raymond Lemay, ex-dirigeant de l’hippodrome Blue Bonnets.

Ce sont en fait les huit premiers boursiers de la catégorie en 2014 qui feront les frais de cette finale, disputée dimanche prochain à l’Hippodrome 3R.

Des champions de partout au Canada et aux États-Unis. Des chevaux avec des réputations enviables et des conducteurs parmi les plus cotés des deux côtés de la frontière seront au rendez-vous.

-Apprentice Hanover de propriété ontarienne, comme Mach It So.

-Sunfire Blue Chip, un protégé de l’écurie de Jimmy Takter.

-Qui plus est, le meilleur conducteur en Amérique en 2014, le Québécois d’origine, Yannick Gingras maintenant installé aux États-Unis, sera de la partie.

Week-end de festivités

À Trois-Rivières, le «Prix d’Été» sera précédé de festivités très intéressantes pour les amateurs de courses bien sûr, mais aussi pour les familles.

«Il y aura un programme de courses supplémentaire samedi soir à 19h30. De 11h à 18h, il y aura des jeux gonflables au centre de la piste, des tours de poney et des balades en »sulky » offertes aux visiteurs, entre autres. Vendredi, on organise une collecte de sang, avec la présence assurée de Benoît Côté, un membre du Panthéon Canadien des courses», souligne François Carignan, directeur des opérations à l’Hippodrome 3R.

«Cet évènement est majeur pour nous! Le »Prix d’Été » était une icône et une des courses les plus importantes jusqu’en 1992 et elle avait lieu à Blue Bonnets. D’avoir pu ramener cette course et de pouvoir la présenter à Trois-Rivières, c’est majeur. De convaincre les meilleurs coursiers et propriétaires américains et de l’extérieur du Québec, c’est une manifestation que cette industrie a un potentiel de croissance énorme», précise Vincent Trudel, directeur général du Club Jockey du Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires