Trois médailles et beaucoup de fierté pour Sarah-Maude Thibodeau aux Jeux du Québec

Daniel Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

Trois médailles et beaucoup de fierté pour Sarah-Maude Thibodeau aux Jeux du Québec
Sarah-Maude Thibodeau en action aux Jeux du Québec 2022. (Photo : : courtoisie.)

SPORT. Une semaine après son retour des Jeux du Québec, qui se sont tenus à Laval, du 22 au 30 juillet, Sarah-Maude Thibodeau qualifie son expérience d’inoubliable. Celle qui a défendu la délégation de la Mauricie dans la compétition d’athlétisme en revient avec tout un bagage d’émotions et un grand sentiment d’accomplissement, de même que trois médailles.

« J’ai trouvé ça vraiment le fun, on était vraiment une belle gang. C’est sûr que, comme j’ai eu des médailles, c’était vraiment une belle expérience. Vu que tout le monde de la même délégation dormait dans la même école, j’ai eu la chance de me faire des amis dans d’autres sports. J’ai vraiment aimé ça, » soutient Sarah-Maude Thibodeau.

Durant les Jeux, en plus d’avoir été porteuse de drapeau pour la Mauricie à la cérémonie d’ouverture, Sarah-Maude a gagné une médaille au 800m (bronze), 2000m steeple (or) et au relais 4x400m (or). Elle dit avoir été vraiment impressionnée par l’organisation des Jeux et le soutient des partisans qui étaient présents pour la soutenir, elle et son équipe, et en particulier par la foule présente à la Place Bell lors de la cérémonie d’ouverture l’a grandement. C’est ce qui lui a donné une source de motivation tout au long des Jeux.

Si les deux dernières années ont été plutôt difficiles pour la jeune athlète de 17 ans, tant au niveau de l’entraînement que de la motivation et de la détermination dans le sport. Même si les méthodes d’entraînement ont complètement été chamboulés en raison de la pandémie, en plus du manque de contact qu’elle avait avec ses co-équipières, elle soutient que c’est en grande partie grâce à l’importance qu’elle accorde à l’athlétisme qui lui a permis de persévérer, et de monter sur le podium à trois reprises, lors des Jeux.

« Tout a vraiment été plus difficile durant la période de la COVID-19. Il n’y avait pas de compétition, ma motivation était vraiment moins là. On n’a pas pu s’entraîner avec notre équipe : on a dû s’entraîner par nous-mêmes, seules. J’ai trouvé ça difficile de continuer. J’ai travaillé fort, et même si je n’étais pas toujours motivée, j’ait fait tous mes entraînements. Et c’est ce qui a fait en sorte que j’ai obtenu les résultats que j’ai eu. »

Porteuse de drapeau : « Un grand honneur »

En plus de sa performance sur le terrain, Sarah-Maude Thibodeau est également très fière de son rôle de porte-drapeau à la cérémonie d’ouverture, à la Place Bell. « C’était vraiment un grand honneur pour moi parce que j’ai été choisie parmi tous les sports de la délégation. Je trouve que ça démontre tout le travail que j’ai mis dans mon sport, et que ça a porté fruit, » dit la jeune athlète.

À Saint-Étienne-des-Grès, le succès de Sarah-Maude à Laval a eu un effet partout dans le village. Elle mentionne avoir reçu plusieurs messages d’encouragement de ses amis et de membres de sa famille. Plusieurs d’entre eux l’ont également contacté à son retour pour la féliciter.

En raison d’une limite d’âge, bien qu’il s’agissait de la première fois que Sarah-Maude participait aux Jeux du Québec, elle ne sera plus admissible à y retourner, la limite étant instaurée à 17 ans. La jeune athlète vise maintenant un échelon plus haut, soit les championnats canadiens. Elle a l’intention de poursuivre entraînements et compétitions dans le but d’y arriver.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires