Sylvain Ouellet au sommet de son art

Sylvain Ouellet au sommet de son art
Le pilote de Louiseville et homme d'affaires Sylvain Ouellet. (Photo : Photo courtoisie – Coupe Nissan Micra)

AUTOMOBILE. Tout pilote automobile rêve d’atteindre un jour le plus haut sommet de la série dans laquelle il évolue. Cet exploit, Sylvain Ouellet l’a accompli pour la première fois cet été.

Le Louisevillois n’est pas près d’oublier sa troisième saison en Coupe Nissan Micra. Au terme d’un calendrier de 12 épreuves présentées sur des pistes du Québec et en Ontario, Sylvain Ouellet a remporté le championnat 2019 dans la catégorie Senior, en plus de terminer au sixième échelon du classement général, toutes catégories confondues.

L’été dernier, M. Ouellet a pris le départ lors de six programmes doubles où il a récolté un total de 11 podiums dans sa catégorie, dont six victoires. Il a également monté sur la deuxième marche du podium à quatre reprises et a terminé troisième lors d’une course. «En tenant compte de mon âge et de mes adversaires qui sont de jeunes loups, je dois dire que je suis très fier de mes performances. J’ai connu une belle saison. Je visais le championnat un peu comme tout le monde. Avant d’arriver à la dernière course à Mont-Tremblant, je me disais que ce serait presque impossible, mais j’ai bien vu que tout est possible», commente Sylvain Ouellet.

À bord de sa voiture numéro 98, le pilote expérimenté a usé de stratégies pour parvenir à remporter ce prestigieux titre. «C’est vraiment la sagesse qui m’a fait gagner ce premier championnat. Je n’ai pas pris de risques inutiles pour rien», rapporte-t-il.

Sylvain Ouellet prendra les prochaines semaines pour savourer sa victoire avant de déterminer s’il sera de retour en piste la saison prochaine ou s’il tire un trait sur sa carrière de pilote automobile.

«C’est une passion et je m’amuse. Par contre, c’est dispendieux. Je vais réfléchir là-dessus. J’ai un commerce à m’occuper, je dois être présent et je suis à quelques années de ma retraite. Ça dépend du calendrier aussi», confie le pilote.

«Si j’y retourne, finir dans les trois premiers, c’est pratiquement impossible. Les jeunes sont bons et ils ont de gros commanditaires. Ce n’est pas en vieillissant que tu deviens meilleur en course automobile. Je ne sais pas si je vais me réessayer. Je pourrais peut-être faire quelques courses seulement pour le plaisir», analyse-t-il.

Parmi les autres moments forts de sa dernière saison, Sylvain Ouellet se rappelle plus particulièrement sa victoire au Grand Prix de Trois-Rivières. «Personnellement, Trois-Rivières, c’est ma place! J’y vais parce que c’est le fun. En général, j’ai toujours roulé quatrième ou cinquième. J’ai toujours bien aimé ça cet événement-là. Il y a beaucoup de gens, tu es devant ton monde et tu forces un peu plus parce que t’es chez vous», affirme l’homme d’affaires de Louiseville.

Mentions spéciales

Deux autres pilotes de Louiseville évoluant dans la même écurie que Sylvain Ouellet ont également connu de bonnes performances au cours de la dernière saison en Coupe Nissan Micra. Éric Chaput a terminé la saison au 10e rang du classement général (sur 37), au deuxième rang chez les recrues et a récolté une troisième place dans la catégorie Senior. À sa première saison sur le circuit, Marie-Josée Massicotte a pour sa part réussi à obtenir une 20e position. Elle a atteint le sixième rang chez les recrues et a terminé en neuvième position chez les seniors.

Participation à La dérape

Les téléspectateurs et adeptes de l’émission La dérape, présentée sur les ondes de TVA, pourront apercevoir lors de la troisième saison diffusée l’automne prochain le véhicule de Sylvain Ouellet. Dans le cadre du tournage de l’émission, M. Ouellet a généreusement prêté son bolide et celui-ci est conduit par son bon ami Éric Chaput pour l’occasion.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des