Plus que quelques jours avant le grand départ

Plus que quelques jours avant le grand départ
Les aventuriers Nicole Lebel, Francis Turenne, Michaël Lambert et Dominique Bouchard ainsi que Caroline Hubert, directrice générale de la Fondation Santé MRC Maskinongé. (Absents lors de la photo: Jean-François Morin, Hélène Decoste et Andréanne Baribeau)

Au sommet pour la santé avec Maski Ford

DÉFI. Sept aventuriers de la région s’apprêtent à vivre une expérience hors du commun en participant au défi Au sommet pour la santé avec Maski Ford. Cette aventure caritative en Équateur vise à amasser au moins 30 000$ pour la Fondation Santé MRC Maskinongé. Le 20 janvier prochain, sept courageux aventuriers s’envoleront vers l’Équateur pour une expédition de quinze jours. Ils feront deux principales ascensions de 16h chacune, soit du mont Cayambe à 5 800 mètres d’altitude et du géant Chimborazo à 6 268 mètres d’altitude. «Nos participants s’entraînent depuis plus d’un an pour ce voyage. Ça demande une préparation physique, mais aussi une préparation mentale et ils sont bien accompagnés là-dedans. Les fonds recueillis dans le cadre de cette activité de financement permettront de soutenir différents projets afin d’améliorer les services de santé offerts sur le territoire de la MRC de Maskinongé», explique Caroline Hubert, directrice générale de la Fondation Santé MRC Maskinongé. L’idée de ce défi a vu le jour en avril 2016 alors que la Fondation Santé MRC Maskinongé souhaitait développer une nouvelle campagne de financement originale. Et, l’idée de faire un voyage caritatif en Équateur a suscité l’intérêt dans le milieu. D’ailleurs, l’entreprise Maski Ford de Louiseville a décidé de s’associer au projet en devenant l’un des partenaires majeurs. Participants Tout au long de la dernière année, l’agence «Les Karavaniers» a offert tout l’accompagnement nécessaire aux participants tant sur l’expédition, l’itinéraire que sur la préparation physique et mentale. Si la Fondation visait dix participants et un objectif de 40 000$ initialement, des changements ont dû être apportés à ces objectifs en raison du désistement de certains participants pour des raisons personnelles ou de santé. «Pour être plus réalistes avec le nombre de participants, nous avons revu à la baisse l’objectif financier à 30 000$. Nous sommes très heureux quand même d’annoncer que nous avons obtenu jusqu’à maintenant 32 000$ et que le nouvel objectif est dépassé. Les dons continuent de s’accumuler et les personnes qui souhaitent faire un don peuvent toujours le faire sur http://ausommetpourlasante.com/ tout au long de l’aventure», partage Mme Hubert. Argent Les contributions permettront d’encourager les aventuriers pendant l’expédition et de soutenir du même coup des projets prioritaires pour la Fondation Santé MRC Maskinongé. Ces projets seront dévoilés au retour des participants. Rappelons que la Fondation Santé MRC Maskinongé a pour mission de recueillir des fonds afin de soutenir le développement, le maintien et l’amélioration des services de santé offerts sur le territoire de la MRC de Maskinongé par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (MCQ). Équateur 2018 Suivez le périple des aventuriers sur la page Facebook de la Fondation Santé MRC Maskinongé. Plus qu’une simple expédition Dominique Bouchard, 42 ans, est travailleur social pour le CIUSSS-MCQ et il participe fièrement à cette aventure. Déjà bien impliqué dans différentes causes et associations, M. Bouchard est conscient de l’ampleur du défi, mais fait valoir que lui et les membres de l’équipe sont prêts à le relever. «On fera des randonnées pour pouvoir s’acclimater pendant les six premiers jours. Puis, on va ensuite partir de la base en <@Ri>trekking<@$p> et on fera l’ascension de chaque mont. C’est une expédition qui demande de l’endurance, une bonne forme physique et il y a aussi un défi mental. Il y a un côté culturel qui nous interpelait. On aura à vivre avec des habitants de ces villages en Équateur. On va rester dans des gites, on fera du camping et on aura à partager leur quotidien», confie M. Bouchard. Ce dernier assure bien connaître les besoins du réseau de la santé en y évoluant quotidiennement et rappelle qu’il voit bien la pertinence d’une fondation dans un réseau de la santé. Participants Nicole Lebel, graphiste, éditrice et auteure Francis Turenne, graphiste, éditeur, illustrateur Michaël Lambert, entrepreneur général Dominique Bouchard, travailleur social Jean-François Morin, policier Hélène Decoste, éducatrice en service de garde Andréanne Baribeau, avocate Suivez notre journaliste Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires