Paraski Flex et kitesurf sur la banquise du lac St-Pierre

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Paraski Flex et kitesurf sur la banquise du lac St-Pierre
La Challenge de Kite du Québec en sera à sa 5e édition.

La 5e édition du Challenge de Kite du Québec sera de retour sur les glaces du Lac St-Pierre, sur le site de Plein Air Ville-Joie, les 15, 16 et 17 février. Le populaire événement regroupe près d’une centaine de sportifs professionnels et amateurs venus de partout dans le monde et qui compétitionnent lors de courses en kitesurf ou en paraski Flex sur la banquise du Lac St-Pierre. «On arrive avec une nouvelle formule un brin plus familiale. On a modifié certaines épreuves dans le but de continuer de s’améliorer d’année en année. On va encore recevoir des athlètes des États-Unis et je suis en communication avec des Européens, dont le quadruple champion du monde Red Bull, en plus de Marie-Ève Mayrand, une autre championne, et de Christian Labbé, champion québécois de snow», explique Richard «Wax» Beaulieu, fondateur et promoteur de l’évènement. L’activité La rose des neiges, introduite au calendrier des activités l’an dernier, est également de retour dans la programmation 2019. Il s’agit d’une expédition de deux heures à laquelle les gens peuvent participer en raquette, en ski de fond, à pied ou en traîneau avec des enfants. L’expédition permet aussi de mieux faire connaître le Lac St-Pierre. De son côté, Polaire Ville-Joie organise, en parallèle, l’activité Polaire Ville-Joie, soit une fête familiale. Parmi les activités à l’horaire:  un Rallye-neige, des glissades en folie, des balles polaires et des trottinettes sur la banquise. À noter aussi que des activités seront offertes en permanence sur le site comme du soccer sur glace, du disc golf et une activité qui sera choisie par la population par le biais d’un concours lancé sur les réseaux sociaux. Cet événement est ouvert à tous et le coût d’entrée est de 5$ par adulte et de 3$ par enfant. «Cette combinaison profite aux deux événements et rejoint aussi les objectifs de la base de plein air qui est en modernisation. Ont veut aussi que les gens s’approprient éventuellement cet événement, car Plein Air Ville-Joie, c’est aussi un peu de chacun de nous», note Philippe Roy, directeur général de Plein Air Ville-Joie.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des