Odette Gélinas remporte deux médailles d’or à Kamloops

Daniel Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

Odette Gélinas remporte deux médailles d’or à Kamloops
Odette Gélinas a connu une bonne performance aux Jeux du Canada sénior à Kamloops, en août. (Photo : courtoisie Milpat (archives).)

SPORTS. Dans deux courses où elle s’est donnée à fond, ­Odette ­Gélinas a terminé au premier rang de la catégorie du 10 km et de celle du 5 km des compétitions féminines pour les 65 ans et plus, lors des ­Jeux du ­Canada 55 ans et plus. Deux autres médailles que la coureuse de Saint-Barnabé, qui est également marathonienne, va pouvoir ajouter à son ­CV déjà très impressionnant.

«  J’ai vraiment adoré cette expérience aux ­Jeux du ­Canada, dit fièrement ­Mme ­Gélinas, maintenant de retour au ­Québec. Ce qui est venu me chercher le plus, ç’a été la cérémonie d’ouverture des ­Jeux, où l’entrée des athlètes se faisait par province. Ç’a été quelque chose pour moi d’arriver avec le drapeau du ­Québec, j’étais très fébrile.  »

Lors de la course du 10 km, ­Mme ­Gélinas a franchi la ligne d’arrivée en 50:51. Pour le 5km, elle a affiché un temps de 23:47, deux performances pour lesquelles elle est très fière.

Les ­Jeux se sont déroulés à ­Kamloops, en ­Colombie-Britannique, du 23 au 26 août dernier. En raison de la forte température sur les lieux, certaines des participantes ont dû se désister à la dernière minute, ce qui explique pourquoi il n’y avait que quatre coureuses durant la course, lors du 10 km. Un rendement qui a plutôt déçu ­Mme ­Gélinas, elle qui carbure à la compétition.

«  C’est sûr que, de remporter deux médailles d’or, c’est le summum qu’un athlète peut obtenir. Pour moi, c’est sûr que j’aurais aimé voir plus de participantes, mais il reste que je me dis que j’étais là, dans cette grande chaleur, à courir. La première chose qu’on m’a dit quand j’ai terminé la course du 5 km, c’est que j’avais fait le meilleur temps, toutes catégories d’âge confondues, en comptant les 55 ans et plus. J’étais très émue, j’ai porté mes médailles lors de la cérémonie de clôture des ­Jeux,  » dit la coureuse de 65 ans.

«  C’est sûr que j’ai gagné plusieurs médailles dans ma vie, mais je pense que ­celles-là ont été vraiment méritées, donc c’est sûr que pour moi, elles auront une petit plus dans mon cœur d’athlète.  »

Odette ­Gélinas

Un geste de grande classe

Durant l’événement, les coureurs du ­Québec ont été approchés par une membre de la délégation du ­Yukon, qui expliquait qu’un coureur yukonnais a éprouvé une grande difficulté à courir, rendu à ­Kamloops. C’est que l’athlète n’était pas du tout habitué à courir sur l’asphalte, comme les coureurs des autres provinces. Les québécois se sont mis ensemble pour l’aider à faire des bouts de parcours avec lui pour l’aider à compléter sa course de 10 km.

Cette entraide des athlètes du ­Québec aura valu à la délégation l’obtention du prix du meilleur esprit d’équipe, ce qui rend le tout encore plus spécial pour ­Odette ­Gélinas. «  Ç’a vraiment été mon coup de cœur,  » ­confie-t-elle.

Gros horaire à venir

Les prochains mois ne seront pas tout de suite de tout repos pour ­Odette ­Gélinas. Elle a déjà confirmé sa présence au marathon de ­Boston, en 2023, où elle était plus tôt cette année, mais devra d’abord faire un ­demi-marathon à ­Montréal, le 24 septembre. Elle fera par la suite le marathon du ­Petit train du ­Nord, le premier octobre, avant de s’engager dans un autre 10 km, lors du ­Marathon des ­Couleurs. Elle reprendra l’entraînement en janvier en prévision de ­Boston, qui doit se dérouler le 17 avril 2023.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires