LHSAAAQ: le Bellemare affrontera le Condor de Nicolet en séries

Photo de Pier-Olivier Gagnon
Par Pier-Olivier Gagnon
LHSAAAQ: le Bellemare affrontera le Condor de Nicolet en séries
Le Bellemare de Louiseville a terminé sa saison au troisième rang du classement général. (Photo : Photo courtoisie – Joe Labrie Photographe)

HOCKEY. C’est une fin de saison somme toute excitante qui attend les amateurs de hockey senior dans la région. Après avoir épuisé son calendrier régulier, le Bellemare de Louiseville fera face au véritable test dans les prochains jours avec le début des séries éliminatoires.

La formation dirigée par Dean Lygitsakos a hérité de la troisième position au classement avec une fiche de 14 victoires, 7 défaites et un revers en prolongation.

Malgré cette position confortable, le Bellemare aurait aimé faire meilleure figure en fin de saison.

«Nous sommes habitués, à Louiseville, à des standards d’excellence. Nous n’avons pas livré la marchandise en deuxième moitié de saison. Ç’a été catastrophique! Loin de mon intention de trouver des excuses, mais nous avons clairement manqué de <@Ri>staff<@$p> et de constance dans notre effectif hockey. Depuis avant les fêtes, on s’est retrouvé avec de nombreux absents. Au moins trois parties ont été disputées avec moins de 20 joueurs. Là-dessus, on a fait un voyage à La Tuque avec huit joueurs réguliers en moins. J’ai dû changer les trios pratiquement à chaque soir. J’ai eu de la difficulté à mettre un alignement régulier sur la glace en fin de saison», raconte Dean Lygitsakos, entraîneur-chef et directeur général du Bellemare de Louiseville.

L’équipe a été confrontée à un passage à vide, en décembre, en cumulant cinq défaites consécutives. «On a eu une séquence difficile contre de très bonnes équipes. Durant cette période, on a perdu six parties sur sept. On aurait pu gagner quatre de ces parties. Nos adversaires avaient de très gros enjeux. Notre gardien Phil Gatien a aussi été affecté par les blessures. Il y a eu un amalgame de facteurs, mais on se devait de coller des victoires».

Il y a longtemps que l’équipe n’avait pas passé une séquence aussi difficile que celle-là, reconnait l’organisation. «Je pense que c’est quelque chose qui va rendre notre équipe encore meilleure en prévision des séries. La preuve, on s’est serré les coudes et on a remporté une grosse victoire contre Joliette lors de notre dernier match à domicile. Cette victoire nous a donné un élan. On a remporté nos deux dernières parties sur la route contre Nicolet et Joliette», révèle fièrement l’entraîneur.

«On va prouver que le titre de champion nous colle à la peau»

– Dean Lygitsakos

Motivation supplémentaire

Les équipes du circuit Dorais ont donné beaucoup plus de fil à retordre au Bellemare de Louiseville cette saison que par les années passées. L’architecte du Black and Yellow constate cette parité dans la ligue.

«On a toujours eu la cible dans le dos. Toutes les équipes se préparent contre nous. Nous sommes attendus. Les parties où Louiseville joue ne sont pas comme des matchs habituels pour certaines équipes. C’est un défi depuis longtemps, mais c’est aussi très épuisant. On affronte des équipes qui veulent absolument nous battre», souligne Dean Lygitsakos.

«La séquence de défaites a enlevé cette pression-là, car il y a des équipes qui gagnent autour de nous. Par contre, ça fait en sorte que les gens se moquent un peu plus de nous. Je pense que les joueurs prennent ça de travers. On nous manque de respect. Ça nous irrite, mais on va s’en servir comme motivation. On va prouver que le titre de champion nous colle à la peau», promet-il.

Place aux séries

Le Bellemare a eu la chance de soulever trois coupes en quatre ans. Évidemment, les membres de la formation souhaiteraient goûter à nouveau à cette expérience ou du moins offrir cette chance aux nouveaux joueurs.

«Comme organisation, le classement de la saison régulière n’est plus aussi important qu’il l’était auparavant. On veut quand même finir le plus haut possible pour avoir l’avantage de la glace. Nous, ce qui compte, ce sont les séries. On veut se présenter à plein régime. C’est un bon degré d’émotions et on ne choisit pas nos adversaires. On ne prend jamais les choses pour acquis et l’important c’était de finir en force la saison. À ce chapitre, je suis satisfait de l’effort des gars», confie Dean Lygitsakos.

La formation louisevilloise bénéficiera d’un congé ce week-end puisque les positions 7 à 10 doivent se disputer une série deux de trois afin de déterminer les équipes qui passeront en quarts de finale.

Une équipe à succès

La direction du Bellemare est confiante d’offrir du hockey jusqu’à tard ce printemps à l’aréna de Louiseville. Même si le défi s’annonce costaud, l’équipe compte saisir cette opportunité pour montrer son savoir-faire.

«Je savais que ce serait la coupe la plus difficile à gagner, car les équipes se sont améliorées. On a juste une façon de jouer. On connait le principe du rouleau compresseur. On avance et on ne regarde pas l’adversaire. On joue notre style de jeu. En exécutant notre plan de match, le résultat sera là», indique Dean Lygitsakos.

«C’est avec cette mentalité-là qu’on a connu du succès poursuit l’entraîneur. J’adore notre équipe et j’aime notre profondeur. Si tu gagnes deux matchs, ce n’est pas terminé! Si tu perds deux matchs, tu dois être capable de te relever.»

Le Bellemare de Louiseville affrontera le Condor de Nicolet en quarts de finale. Le premier match est présenté à Louiseville le 15 février prochain sous le coup de 20h30.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des