Lévy Ricard: l’étoile montante en taekwondo

Photo de Pier-Olivier Gagnon
Par Pier-Olivier Gagnon
Lévy Ricard: l’étoile montante en taekwondo
Lévy Ricard. (Photo : Photo courtoisie)

TAEKWONDO. Depuis ses débuts en taekwondo, Lévy Ricard ne cesse d’impressionner. Adversaire coriace, il cultive une passion pour cette discipline.

Après s’être illustré en goûtant deux fois à l’or lors de la Coupe du monde de taekwondo qui avait lieu à Ottawa en 2017 et 2018, l’athlète de Saint-Justin franchit une nouvelle étape dans sa jeune carrière. Il s’est qualifié pour participer au Championnat panaméricain de taekwondo qui se déroulera en Espagne en 2020. «C’est un beau défi qui l’attend. La compétition, il en mange, il carbure à ça! Ce sera la plus importante compétition pour lui jusqu’à maintenant. C’est un évènement qui va lui ouvrir de belles portes», commente sa mère Mélanie Lessard.

Les prochains mois seront déterminants pour Lévy Ricard. Ce dernier devra se concentrer sur sa préparation mentale et physique. «Il s’entraîne fort à Louiseville pour garder la forme. Il fait des cours intensifs pour se préparer aux nombreuses compétitions qu’il doit faire d’ici là tout au long de l’année. Lévy a commencé très jeune à faire des compétitions. C’est de l’expérience de plus et de la gestion de stress. Il a un talent pour le taekwondo. Il a beaucoup de maturité et c’est un sportif. Tout ce qu’il a acquis depuis qu’il fait du taekwondo va bien lui servir pour cette importante compétition», ajoute Mme Lessard.

Son fils, bientôt âgé de 11 ans, a récolté pas moins de 43 médailles depuis qu’il pratique cette discipline, dont 22 médailles d’or. «C’est un élève talentueux. Il participe à près d’une dizaine de compétitions chaque année et ses résultats sont très bons. Il a de bonnes chances de bien performer et de remporter des médailles lors de ce championnat en 2020», partage l’entraîneur Patrick Richer à l’endroit de son protégé.

«L’avantage qu’il a, c’est qu’il performe dans les deux fédérations. Il a le style ITF qui est un peu plus kick-boxing, soit avec les mains et les pieds, mais il fait aussi le réseau taekwondo olympique qui est beaucoup plus axé sur la vitesse des jambes. Donc, quand tu combines les deux, t’es plus complet et ta vitesse est supérieure aux autres», révèle M. Richer.

«Dans les entraînements, on met beaucoup l’accent sur les stratégies, les feintes et la vitesse. On travaille aussi sur la contre-attaque.»

Le Club de taekwondo CHITF de Louiseville estime que la région pourra compter sur une dizaine de représentants locaux pour ce voyage en 2020 ainsi que pour le Championnat du monde en Argentine en 2021.

«Tout est possible»

Lévy Ricard s’accroche au taekwondo pour se fixer de nouveaux objectifs personnels. Son plus grand rêve? Une participation aux Jeux olympiques! «Ce qu’il vise en premier ce sont les Jeux du Québec. Une fois qu’il aura franchi cette étape, il veut aller aux Jeux olympiques, rapporte Mélanie Lessard. Il vise l’excellence. Il a ce désir de progresser et d’aller encore plus loin. On l’accompagne là-dedans.»

S’il maintient la cadence, le jeune Justinien fera assurément partie des visages québécois à surveiller en taekwondo lors des prochaines années.

Campagne de financement

La famille de Lévy Ricard reconnait que les dépenses pour prendre part à cette aventure en Espagne sont importantes. C’est pourquoi elle demande l’aide des gens et des entreprises de la région pour supporter l’athlète dans la poursuite de son objectif personnel. Une campagne de financement a été lancée sur Internet. La population est invitée à donner généreusement sur: https://www.gofundme.com/championnats-du-monde

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des