La Ligue de baseball senior Rive-Nord suspend ses activités

La Ligue de baseball senior Rive-Nord suspend ses activités
La Ligue de baseball senior Rive-Nord prend une pause d'un an. (Photo : Photo courtoisie)

MASKINONGÉ. Avec le départ de quatre de ses huit équipes, la Ligue de baseball senior Rive-Nord (LBSRN) a pris la décision de suspendre ses activités pour une période d’un an.

En novembre dernier, les dirigeants et les gouverneurs du circuit ont procédé à la révision complète des règlements généraux. Des divergences d’opinions ont toutefois mené au départ de certaines équipes.

Les Giants de Boisbriand et les Indiens de Mirabel ont été les deux premières équipes à rendre les armes. Les Rays de Laval ont ensuite confirmé leur départ. Avec l’arrivée d’une nouvelle formation, le circuit Martin croyait être en mesure de poursuivre à cinq équipes, mais les Blue Jays de L’Assomption ont récemment annoncé qu’ils quittaient eux aussi le navire. «C’est vraiment dommage. Des équipes se sont arrangées pour que la ligue tombe», estime Michael Lygitsakos, gérant des Tigres de Maskinongé.

«Il y avait des lacunes dans la règlementation. On a tout revu de A à Z. En janvier, des équipes ont manifesté leur mécontentement pour des règlements qui n’avaient pas été accordés et elles ont décidé de partir. Ces équipes auraient entre autres voulu avoir des joueurs de niveau élite et moi, j’étais totalement contre pour essayer de protéger les formations de bas de classement. Elles ont finalement réussi à en convaincre d’autres d’aller jouer ailleurs», déplore M. Lygitsakos, lequel occupe également les fonctions de représentant des équipes sur le conseil d’administration.

La Ligue de baseball senior Rive-Nord ne comptait alors plus que quatre formations, soit les Tigres de Maskinongé, le Confort Design de Mascouche, les Dodgers de Lachute et les Royaux de Saint-Étienne-des-Grès qui devaient faire leur entrée dans le circuit cette année. «Ce n’était plus viable à quatre équipes», confirme le président, Sylvain Martin.

«Ça me brise le cœur de savoir qu’il n’y aura pas de baseball cette année»

– Michael Lygitsakos

Plus de voyagement, moins d’intérêt

Avec moitié moins d’équipes, le calendrier régulier aurait exigé chez les joueurs des déplacements plus fréquents sur de longues distances. «Le départ des quatre équipes crée un trou au centre. Il n’y a plus d’équipes entre les extrémités ouest et est. On a essayé de sauver la ligue, mais il y a des équipes qui ne veulent plus voyager loin la semaine. Les joueurs ont un travail, des enfants et une famille. Ce n’est pas facile pour eux et on comprend ça. Les gars reviennent à la maison tard le soir», raconte M. Martin.

«En même temps, les terrains de baseball ne sont pas toujours disponibles la fin de semaine. Il y a du baseball mineur un peu partout. C’était impensable de jouer seulement le week-end», dit-il.

Au voyagement, s’ajoute aussi la pandémie qui nécessite des adaptations dans le sport. «On ne souhaitait pas non plus jouer une deuxième saison comme l’an dernier. Nous n’avons pas été en mesure de compléter les séries et de couronner une équipe championne à cause de la pandémie. C’est compliqué d’évoluer avec les paliers d’alerte (zones). Il y a des contraintes à respecter. Ça me surprendrait que ça change pour cet été. Les conditions seront probablement les mêmes et c’est difficile d’évoluer dans ce contexte-là», affirme le président.

La Ligue de baseball senior Rive-Nord devait amorcer sa 13e saison en 2021. Les dirigeants se donnent un an avant de réévaluer la situation et déterminer s’il y a possibilité de relancer les activités. «On va travailler fort pour trouver de nouvelles équipes. Il faut absolument redresser la ligue pour pouvoir continuer et ça prendrait idéalement six équipes pour repartir», répond Sylvain Martin.

Pas de baseball à Maskinongé

Pour la première fois depuis longtemps, les Tigres de Maskinongé n’évolueront pas devant leurs fidèles spectateurs l’été prochain. «Je trouve ça triste. Maskinongé est une municipalité de baseball. Avec l’arrivée dans notre ligue d’une équipe à Saint-Étienne-des-Grès, ça aurait permis de renouer avec une vieille rivalité. Sur le plan personnel, je trouve ça dur. Ça me brise le cœur de savoir qu’il n’y aura pas de baseball cette année. Je suis sur le terrain de balle depuis que j’ai cinq ans et ça fait plus de 20 ans que je suis impliqué dans le baseball à Maskinongé. C’est vraiment inconcevable», répond M. Lygitsakos.

Ce dernier ne restera pas inactif trop longtemps. Il a accepté le poste de gérant et de directeur général d’une nouvelle équipe de baseball à Pointe-aux-Trembles pour la prochaine année. Cette formation, qui évoluera dans la Ligue de baseball senior de Montréal, regroupera des joueurs de Mascouche et de Maskinongé.

Michael Lygitsakos craint tout de même que cette pause forcée pousse certains joueurs à accrocher leurs crampons. «Ce n’est certainement pas une pause qui va faire du bien. Ça va probablement mettre un terme à des carrières, mais c’est une décision pour laquelle nous n’avons pas de contrôle. On va tout faire pour ravoir du baseball à Maskinongé et pour garder sensiblement la même équipe, mais ce sera très difficile», avoue-t-il.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires