«Je carbure aux défis» – Dean Lygitsakos

«Je carbure aux défis» – Dean Lygitsakos

Dean Lygitsakos dirigera le Bellemare de Louiseville lors de la saison 2018-2019.

Crédit photo : Photo archives

Retour aux sources pour le nouvel entraîneur du Bellemare

HOCKEY. Dean Lygitsakos effectue son retour derrière le banc d’une équipe de hockey avec le Bellemare de Louiseville.

Il tentera de poursuivre le travail amorcé au cours des dernières années par ses prédécesseurs et souhaite à son tour mener son équipe jusqu’aux grands honneurs.

«J’ai des grosses bottes à chausser avec le départ d’André Lachance. Tout le monde l’aimait et il a fait un super bon travail à Louiseville. J’ai juste des bons mots à dire sur lui. J’estime que j’ai tout à perdre parce que si je ne réussis pas comme il a réussi, on m’imputera sûrement le blâme de ça. Par contre, ce n’est pas mon premier défi. Je carbure aux défis!», reconnait Dean Lygitsakos, entraîneur-chef et directeur général du Bellemare.

«Je sais aussi que la ligue s’est extrêmement renforcie. Des équipes ont fait des pas de géant cet été. Je considère qu’au moins cinq équipes sont devenues avec nous de sérieux aspirants. Nos adversaires se sont dangereusement rapprochés de nous. Des séquences de 17 victoires consécutives, je ne pense pas revivre ça, mais ce sera un autre genre de défi qui se présente à nous», souligne-t-il.

Le défi de remporter une troisième coupe de suite est colossal, mais pas impossible non plus, selon lui. «La culture de l’équipe est extrêmement bien implantée. Les gars connaissent bien nos valeurs organisationnelles. De marquer l’histoire de notre ligue et du hockey senior québécois en remportant une quatrième coupe en cinq ans, c’est un défi qu’on s’est fixé comme organisation».

L’an dernier, Dean Lygitsakos a pu goûter à ce qui l’attendait en y allant de quelques apparitions derrière le banc afin d’épauler son équipe d’entraîneurs, notamment lors des séries éliminatoires. Ce court séjour à proximité de la surface glacée, après un an d’absence, a permis à Lygitsakos d’apprendre à connaître encore mieux son groupe de joueurs et à préparer son retour.

«J’ai toujours travaillé près de l’équipe et j’ai toujours communiqué avec les joueurs même si je n’étais pas entraîneur. J’étais très présent et j’ai bâti les équipes. J’adore ça! Je reviens chez nous à Louiseville pour avoir du plaisir. On a connu tellement de beaux moments avec le Canadel à l’époque. Je trouve que la communauté s’implique beaucoup autour du Bellemare. Je passe du rôle d’observateur impliqué à un rôle qui me permet d’être encore plus impliqué dans le succès de l’équipe. C’est un énorme défi, mais si ç’en n’était pas un, je ne serais probablement pas embarqué», partage-t-il.

En plus d’être l’un des principaux bâtisseurs de cette équipe, Dean Lygitsakos a toujours été le responsable du recrutement depuis qu’il est associé à une formation de hockey senior à Louiseville. D’ailleurs, son bon travail a permis au Bellemare de vivre des années glorieuses dernièrement.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Poster un Commentaire

avatar