Guillaume Bertrand: un ambassadeur du biathlon

Photo de _L'Écho de Maskinongé
Par _L'Écho de Maskinongé
Guillaume Bertrand: un ambassadeur du biathlon
Photo

À 17 ans, Guillaume Bertrand a une feuille de route assez remplie côté sportif. En effet, ce jeune qui réside à Saint-Barnabé pratique le biathlon depuis maintenant quatre ans et déjà, il représente la région de la Mauricie sur la scène provinciale et nationale depuis deux ans.

Actuellement meilleur athlète en ce sport en Mauricie, il est le premier Québécois de sa catégorie au dernier championnat canadien, deuxième sur le circuit de la coupe Québec, récipiendaire du prix de l’athlète s’étant le plus amélioré, sélectionné à titre de révélation de l’année et identifié athlète relève par le ministère de l’Éducation, des Loisirs et du Sport. «Les efforts déployés et les succès obtenus la saison dernière dans l’atteinte de mes objectifs m’ont permis de me joindre cette année à l’Équipe du Québec de biathlon et d’être identifié relève par la fédération de biathlon et le ministère. Je suis très fier de ce que j’ai accompli», souligne le jeune athlète.

Guillaume Bertrand s’initie donc au «sport de Myriam Bédard» alors qu’il fait partie des cadets de l’Aviation royale du Canada, basée à Shawinigan. Par la suite, avec sa participation à quelques compétitions et grâce à ses performances instantanées, il poursuit ses entraînements plus intensément et découvre alors ce qui le passionne vraiment. «J’étais encouragé par mes performances et grâce à des entraînements plus techniques, je me qualifiais à de plus fortes compétitions. À force de persévérance, j’obtiens maintenant des résultats inespérés, et ce, sur divers parcours. Présentement, j’étudie au Collège de Sherbrooke afin d’accéder à un programme sport-études situé près de l’un des deux principaux centres d’entraînement de la province», explique-t-il.

Le jeune homme s’entraîne six jours par semaine en pratiquant le ski à roulettes, le vélo de route et de montagne, la course à pied et le canot d’endurance. «Tous ces sports sont essentiels à mon développement musculaire et cardio-vasculaire. Par contre, j’ai dû délaisser le ski alpin et le hockey afin de me concentrer sur ma passion», ajoute Guillaume.

Et quant aux objectifs du jeune prodige, à court terme, il désire monter sur le podium au moins à trois reprises en Coupe Québec et en Coupe Noram confondus et terminer parmi les dix premiers au Championnat canadien qui se déroulera à Canmore, en Alberta. «J’aimerais également, à moyen terme, participer aux championnats du monde des niveaux benjamin et junior et terminer premier au cumulatif de la Coupe Noram. Et si je vois plus loin, je voudrais être présent sur le circuit européen de biathlon, participer avec l’Équipe canadienne aux différentes Coupes du monde et être sélectionné pour participer aux Jeux Olympiques de 2018», de dire tout souriant Guillaume. «C’est tout un investissement d’avoir un jeune athlète à la maison autant pour l’implication que sur le plan financier, car c’est un minimum de 5 000 $ par année, mais il y a tellement à retirer de tout ça. Nous l’appuyons dans ses démarches et c’est pour nous une fierté. Nous laissons aller notre gars là-dedans et tant qu’il s’amusera, nous ferons tout pour qu’il puisse atteindre ses rêves», mentionne le papa, André.

Guillaume et son père son présentement à la recherche de partenaires qui pourraient s’impliquer dans leur cheminement. «Les plus grands athlètes mondiaux ont gravi un à un les différents niveaux d’excellence avant d’être les meilleurs dans leur sport et n’auraient pas atteint de si hauts sommets sans le soutien des gens et des entreprises de leur entourage. Nous voulons donc faire de même», mentionne M. Bertrand (819 264-2055).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires